Fin de vie : vers une aide à mourir en France

Après de longs mois de réflexion et plusieurs reports, Emmanuel Macron a dévoilé, le 10 mars, son "modèle français de la fin de vie" : une "aide à mourir" qui doit permettre à certains patients, selon des "conditions strictes", de recevoir une "substance létale". Selon le président, le projet de loi du gouvernement, qui inclura aussi un volet pour renforcer les soins palliatifs, sera présenté en avril en Conseil des ministres pour un examen en première lecture à l'Assemblée nationale en mai, avant les élections européennes de juin.

Politique
La ministre du Travail et de la Santé Catherine Vautrin

VIDÉO - Projet de loi sur la fin de vie : "Le patient est acteur à tous les stades", assure Catherine Vautrin sur TF1

Grande réforme sociétale du second quinquennat d'Emmanuel Macron, le projet de loi sur la fin de vie arrive, mercredi 10 avril, en Conseil des ministres. Invitée de "Bonjour ! La Matinale TF1", la ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités, Catherine Vautrin, a vanté "un texte particulièrement équilibré". Elle a insisté sur le rôle central du patient, "l'acteur de cette décision à tous les stades".

Santé et bien être
Fin de vie : un nouvel effort financier pour les soins palliatifs promis par le gouvernement

Fin de vie : un nouvel effort financier pour les soins palliatifs promis par le gouvernement

La ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités, Catherine Vautrin, annonce ce samedi que le gouvernement compte investir 1,1 milliard d'euros supplémentaire dans le développement des soins palliatifs en France. Un plan qui s'étale jusqu'en 2034. Cet objectif s'inscrit notamment dans le cadre de la présentation, la semaine prochaine, du projet de loi très attendu sur la fin de vie.

Sujets de société
Dans un entretien accordé au quotidien belge néerlandophone Het Laatste Nieuws, traduit et relayé par le site d’informations 7sur7, Nathalie Huygens raconte avoir perdu goût à la vie.

Fin de vie : trois incertitudes qui entourent le projet de loi

Emmanuel Macron a dévoilé dimanche ses propositions pour la fin de vie, ouvrant la possibilité d'une aide à mourir sous conditions strictes. Mais les grandes lignes du texte qui sera débattu à l’Assemblée nationale à partir du 27 mai suscitent déjà certaines réserves. C'est notamment le cas concernant la notion d'un "pronostic vital engagé à court ou moyen terme".

Sujets de société
JT 20H de TF1 - Mars 2023

"Je m'adresse à vous en tant que futur défunt" : cet Ardéchois avait livré un témoignage poignant sur la fin de vie il y un an

Nicolas Menet, atteint d'un cancer incurable, est décédé il y a un an, plongé dans un coma irréversible, selon ses vœux. Une équipe de TF1 avait recueilli son témoignage quelques jours avant qu'il ne s'éteigne dans son village d'Ardèche. Nous vous proposons de revoir le reportage que nous lui avions consacré alors qu'Emmanuel Macron, à qui il s'était adressé, vient d'annoncer un projet de loi en avril pour une "aide à mourir".

Sujets de société
Fin de vie : ce qui pourrait changer avec le projet de loi pour une "aide à mourir"

Fin de vie : ce qui pourrait changer avec le projet de loi pour une "aide à mourir"

Emmanuel Macron a annoncé dimanche les contours du projet de loi sur la fin de vie. Présenté le mois prochain et débattu à l'Assemblée à partir de fin mai, le texte prévoit une "aide à mourir" dans des conditions strictes. Qui sera concerné ? Dans quelles circonstances ? Éléments de réponse.

Sujets de société
VIDÉO - Fin de vie : les grandes lignes du projet de loi pour une "aide à mourir"

VIDÉO - Fin de vie : les grandes lignes du projet de loi pour une "aide à mourir"

Emmanuel Macron a dévoilé ce dimanche soir les grandes lignes du futur projet de loi sur la fin de vie. Une "aide à mourir" qui doit permettre à certains patients, selon des "conditions strictes", de recevoir une "substance létale". Aussi sensible qu'attendu, le texte sera présenté en avril en Conseil des ministres pour un examen en première lecture à l'Assemblée nationale en mai.

Sujets de société
Fin de vie : quel calendrier pour le projet de loi ?

Fin de vie : quel calendrier pour le projet de loi ?

Le président de la République Emmanuel Macron a indiqué dimanche qu'un projet de loi pour créer une "aide à mourir" sous "conditions strictes" allait être débattu au Parlement. Ce lundi, le Premier ministre Gabriel Attal a précisé que le texte sera discuté à partir du 27 mai à l'Assemblée nationale. Le texte ne sera pas examiné en procédure accélérée, a promis le chef de l'État.

Politique
Projet de loi sur la fin de vie : Yaël Braun-Pivet s'attend à "une, voire deux années" de débats

Projet de loi sur la fin de vie : Yaël Braun-Pivet s'attend à "une, voire deux années" de débats

Le Premier ministre, Gabriel Attal, a annoncé le 30 janvier que le projet de loi sur l'aide active à mourir sera examiné "avant l'été" 2024. Dans "Ouest-France", Yaël Braun-Pivet anticipe "une, voire deux années" de débats pour traiter d'"un sujet aussi sensible". La présidente de l'Assemblée nationale a déclaré "ne pas envisager" de finir son mandat sans avoir pu "légiférer en la matière".

Culture, médias et divertissement
VIDÉO - "Tout est organisé" : Line Renaud évoque ses dernières volontés dans "Sept à Huit"

VIDÉO - "Tout est organisé" : Line Renaud évoque ses dernières volontés dans "Sept à Huit"

À l'occasion de la sortie de son autobiographie, "Merci la vie !", Line Renaud se livre sans tabou ce dimanche dans Sept à Huit. Elle confie les leçons que lui a apprises l'existence, ainsi que les secrets de son incroyable longévité. Face à Audrey Crespo-Mara, la chanteuse et comédienne évoque par ailleurs la fin de sa vie dont elle a déjà tout prévu dans les moindres détails.

Politique
Fin de vie : "bouleversé par la lettre de Françoise Hardy", Emmanuel Macron pose le cadre de la future loi pour 2024

Fin de vie : "bouleversé par la lettre de Françoise Hardy", Emmanuel Macron pose le cadre de la future loi pour 2024

Emmanuel Macron a affirmé, mercredi 20 décembre, qu'il assumait de "prendre le temps" sur le sujet de la fin de vie, pour lequel un projet de loi est attendu en février. Sur ce thème, aussi attendu que sensible, le président de la République a expliqué vouloir "bâtir un modèle français", dont il précisera "les contours" début 2024.

Sujets de société
Françoise Hardy aux obsèques d'Alain Bashung en mars, 2009 à Paris.

Fin de vie : Françoise Hardy, malade, demande à Emmanuel Macron de légaliser l'euthanasie

Dans une lettre adressée à Emmanuel Macron, Françoise Hardy en appelle à "l'empathie" du président de la République pour "légaliser l'euthanasie". "Une grande majorité de gens" y est favorable, souligne l'artiste, qui souffre elle-même d'un cancer épuisant. Le gouvernement s'est engagé à présenter un projet de loi en 2024.

Culture, médias et divertissement
VIDÉO - "Il faut la laisser partir" : Line Renaud réagit sur LCI aux propos de Françoise Hardy sur la fin de vie

VIDÉO - "Il faut la laisser partir" : Line Renaud réagit sur LCI aux propos de Françoise Hardy sur la fin de vie

Line Renaud était l'invitée de Darius Rochebin sur LCI, vendredi, pour commenter les propos récents de Françoise Hardy. Cette dernière, très malade, a confié à Paris-Match vouloir partir "le plus tôt et le plus vite possible". Line Renaud a fait part de sa douleur de voir la chanteuse de 79 ans souffrir et "prendre des médicaments qui ne lui servent à rien".

Santé et bien être
Fin de vie : deux tiers des 300.000 patients qui nécessiteraient des soins palliatifs en sont-ils privés ?

Fin de vie : deux tiers des 300.000 patients qui nécessiteraient des soins palliatifs en sont-ils privés ?

Alors qu'un projet de loi sur la fin de vie est attendu en 2024, un député LFI déplore le développement insuffisant des soins palliatifs. Deux tiers des patients qui en auraient besoin n'y ont pas accès, affirme Sébastien Rome. Ce chiffre est mis en avant par la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs (Sfap) et repris dans des rapports parlementaires.

Santé et bien être
Le projet de loi sur la fin de vie présenté "courant février", annonce Agnès Firmin le Bodo

Le projet de loi sur la fin de vie présenté "courant février", annonce Agnès Firmin le Bodo

Le projet de loi sur la fin de vie en France sera présenté "courant février", a annoncé la ministre déléguée aux Professions de santé, Agnès Firmin Le Bodo. Ce texte était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Les détails de la mise en place d'une future "aide active à mourir" restent encore à préciser.

Culture, médias et divertissement
VIDÉO - "Organiser une grande fête" : l'explorateur Loury Lag raconte les dernières volontés de son père

VIDÉO - "Organiser une grande fête" : l'explorateur Loury Lag raconte les dernières volontés de son père

L'explorateur Loury Lag était l'invité d'Audrey Crespo-Mara dans "Sept à Huit" ce dimanche. De l'organisation d'une grande fête, à la volonté de ne pas mourir seul à l'hôpital, ce professionnel de l'aventure s'est confié sur les dernières volontés de son père avant sa mort. Retrouvez ici le replay de cette interview.

Politique
Fin de vie : le projet de loi présenté à la fin de l'année en Conseil des ministres

Fin de vie : le projet de loi présenté à la fin de l'année en Conseil des ministres

Le délicat projet de loi sur la fin de vie sera présenté en décembre, après un passage en Conseil d'État. Le texte qui doit notamment aborder la création "d'une aide active à mourir" reste suspendu aux arbitrages de l'exécutif. Une mesure soutenue par la gauche, mais qui suscite l'opposition d'une majorité de soignants ainsi que de la droite.

Politique
Travail, immigration... Ces chantiers grâce auxquels Emmanuel Macron espère se relancer

Travail, immigration... Ces chantiers grâce auxquels Emmanuel Macron espère se relancer

L'allocution télévisée prévue ce lundi 17 avril doit permettre au président d'apaiser et de se reconnecter avec les Français. Il compte aussi sur d'autres projets pour clore définitivement le chapitre de la réforme des retraites. Parmi eux, l'école et la santé, mais aussi l'immigration ou encore une nouvelle loi Travail.

Politique
Fin de vie : François Braun réservé sur une loi encadrant "l'aide active à mourir"

Fin de vie : François Braun réservé sur une loi encadrant "l'aide active à mourir"

Le ministre de la Santé, François Braun, s'est dit réservé au sujet d'une loi sur "l'aide à active à mourir", recommandée par la Convention sur la fin de vie. La priorité devra aller "au renforcement de l'existant", a-t-il plaidé, samedi 8 avril, dans un entretien accordé au quotidien "Le Monde". Un projet de loi sur la fin de vie, annoncé par Emmanuel Macron, doit voir le jour "d'ici à la fin de l'été" 2023.

Politique
Fin de vie : Marine Le Pen s'oppose à une évolution de la législation

Fin de vie : Marine Le Pen s'oppose à une évolution de la législation

Marine Le Pen était l'invitée de LCI, ce dimanche 2 avril. L'occasion pour elle de partager sa position sur la fin de vie, alors que la Convention citoyenne a rendu ses conclusions sur le sujet. La responsable du RN à l'Assemblée s'est opposée à une évolution de la législation Claeys-Leonetti.

Sujets de société
La Convention citoyenne majoritairement en faveur de l'euthanasie ou du suicide assisté

La Convention citoyenne majoritairement en faveur de l'euthanasie ou du suicide assisté

La Convention citoyenne sur la fin de vie a confirmé ce dimanche sa position majoritaire pour légaliser l'euthanasie ou le suicide assisté. Mais cette position comprend "de nombreuses nuances", prévient la Convention. Ses membres seront reçus lundi par Emmanuel Macron, qui souhaite désormais lancer "un débat national" sur le sujet.

Sujets de société
Fin de vie : la Convention citoyenne penche pour une "aide active à mourir"

Fin de vie : la Convention citoyenne penche pour une "aide active à mourir"

Une large majorité de la Convention citoyenne sur la fin de vie se positionne pour une "aide active à mourir", a indiqué Claire Thoury, présidente du comité de gouvernance sur la fin de vie dimanche sur France Info. La Convention doit présenter ses conclusions ce dimanche, avant de rencontrer Emmanuel Macron lundi.

Sujets de société
Macron reçoit lundi les membres de la convention citoyenne sur la fin de vie

Macron reçoit lundi les membres de la convention citoyenne sur la fin de vie

Lundi, le chef de l'État recevra quelque 200 Français tirés au sort pour participer à la convention citoyenne sur la fin de vie. Vraisemblablement, Emmanuel Macron ne se prononcera pas dans la foulée de cette rencontre sur une évolution ou non de la loi.

Sujets de société
JT 20H de TF1 - Mars 2023

Atteint d'un cancer incurable, il avait témoigné de ses derniers jours : la "leçon de vie" de Nicolas Menet au 20H de TF1

La journaliste de TF1 Caroline Bayle a rencontré début janvier Nicolas Menet, entrepreneur condamné par un cancer du cerveau à vivre quelques mois seulement. Dans un livre à paraître jeudi, il appelle à ouvrir les débats sur la fin de vie. Caroline Bayle, dont le reportage a été diffusé ce dimanche soir au 20H de TF1, nous décrit ses échanges marquants avec l'Ardéchois de 44 ans, décédé le 4 février dernier.

Sujets de société
Fin de vie : comment va se dérouler la convention citoyenne qui s'ouvre ce vendredi ?

Fin de vie : comment va se dérouler la convention citoyenne qui s'ouvre ce vendredi ?

À partir de ce vendredi 9 décembre, et pendant les trois prochains mois, s'ouvre la Convention citoyenne sur la fin de vie. 173 Français tirés au sort vont débattre sur ce sujet hautement sensible. Ils seront ensuite chargés de conseiller, en mars, le gouvernement sur un éventuel changement de loi.

Sujets de société
Fin de vie : le médecin peut aller contre les volontés écrites du malade, selon le Conseil constitutionnel

Fin de vie : le médecin peut aller contre les volontés écrites du malade, selon le Conseil constitutionnel

Le Conseil constitutionnel estime qu'un médecin peut écarter les indications préalables d'un patient quand son cas est désespéré. À Valenciennes (Nord), la famille d'un patient s'oppose à ses médecins qui souhaitent arrêter ses soins, allant à l'encontre des indications qu'il a manifestées. La loi sur la fin de vie de 2016 estime que les directives ne s'appliquent plus si elles apparaissent "inappropriées ou non conformes à la situation médicale du patient"

Santé et bien être
50.000 postes créés en Ehpad en 5 ans : le gouvernement a-t-il abandonné son objectif ?

50.000 postes créés en Ehpad en 5 ans : le gouvernement a-t-il abandonné son objectif ?

Lors de la campagne présidentielle, peu après le scandale Orpea, Emmanuel Macron avait annoncé son souhait de recruter 50.000 infirmiers et aides-soignants en cinq ans. Le projet de loi de finance 2023 ne prévoit pourtant que 3000 créations de postes l'an prochain. Le ministère de la Santé assure ne pas renoncer à ses objectifs et évoque "une montée en charge" au cours du quinquennat.

Sujets de société
Fin de vie : la convention citoyenne voulue par Emmanuel Macron lancée le 9 décembre

Fin de vie : la convention citoyenne voulue par Emmanuel Macron lancée le 9 décembre

À partir du 9 décembre, la convention citoyenne commencera ses travaux sur la fin de vie. Près de 150 citoyens français seront réunis pendant plusieurs mois, pour plancher sur ce sujet régulièrement débattu. L'objectif : orienter les choix du gouvernement en vue d'un éventuel changement de la loi.

Sujets de société
Fin de vie : que font nos voisins européens ?

Fin de vie : que font nos voisins européens ?

Le réalisateur Jean-Luc Godard, décédé ce mardi, a sollicité une assistance au suicide en Suisse. Le pays helvète n'est pas le seul en Europe à autoriser cette forme d'aide au décès. Tour d'horizon des différents dispositifs de nos voisins.

Politique
Fin de vie : à gauche et à droite, qui pense quoi ?

Fin de vie : à gauche et à droite, qui pense quoi ?

Emmanuel Macron a relancé le débat sur la fin de vie, en vue d'un possible nouveau "cadre légal" d'ici à la fin 2023. Si la droite souhaite s'en tenir à la loi Claeys-Léonetti, la gauche est favorable à la légalisation de l'euthanasie et du suicide assisté.

Culture, médias et divertissement
Mort de Jean-Luc Godard : le cinéaste a eu recours à l’assistance au suicide

Mort de Jean-Luc Godard : le cinéaste a eu recours à l’assistance au suicide

Le cinéaste franco-suisse Jean-Luc Godard est décédé ce mardi à l’âge de 91 ans. Confirmant une information de "Libération", la famille du réalisateur indique qu’il a eu recours à l’assistance au suicide. L'auteur du chef-d'œuvre "À bout de souffle" souffrait de multiples pathologies invalidantes.

Tout
TF1 Info