Santé et bien être
MIGUEL RIOPA / AFP

Lymphogranulomatose vénérienne : quelle est cette IST qui explose en France et en Europe ?

Une hausse inquiétante des infections sexuellement transmissibles est observée au sein de l’Union européenne, y compris en France. Outre les cas de gonococcie, syphilis et autres chlamydioses, la propagation d'une IST moins connue interpelle : la lymphogranulomatose vénérienne (LGV). Cette infection, qui a bondi de 58% en un an, peut se manifester par des symptômes parfois très sévères.

Police, justice et faits divers
L'hôpital Tenon, à Paris

Malgré sa mise en examen pour violences volontaires sur 32 femmes, le gynécologue Emile Daraï continuera à consulter

Emile Daraï a été mis en examen la semaine dernière pour violences volontaires par personne chargée d'une mission de service public à l'égard de 32 femmes, plaignantes. Elles l’accusent d’avoir pratiqué des examens vaginaux et rectaux de manière brutale. Malgré cette mise en examen, le gynécologue peut continuer ses consultations publiques à l'hôpital.

Police, justice et faits divers
Paris : le gynécologue Emile Daraï mis en examen pour violences volontaires sur 32 femmes

Paris : le gynécologue Emile Daraï mis en examen pour violences volontaires sur 32 femmes

Emile Daraï a été mis en examen mercredi pour violences volontaires par personne chargée d'une mission de service public. Ce spécialiste de l'endométriose, ancien chef du service de gynécologique-obstétrique et de médecine de la reproduction à l'hôpital Tenon, à Paris, est mis en cause par 32 femmes.

Santé et bien être
STR / AFP

Manque d'effectifs dans les maternités : les gynécologues "très inquiets"

Les maternités françaises souffrent d'un "manque d'attractivité" qui inquiète la profession. Le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) appelle à "reconnaître" leur travail "pénible". Ils réclament notamment la réduction du nombre de gardes et une meilleure rémunération.

Santé et bien être
Déserts médicaux : un "accès déplorable" aux soins en France dénoncé par l’UFC-Que Choisir

Déserts médicaux : un "accès déplorable" aux soins en France dénoncé par l’UFC-Que Choisir

L'association de défense des consommateurs a évalué l'accès des Français aux généralistes, mais aussi aux pédiatres, gynécologues et ophtalmologues en métropole. Partout sur le territoire, de nombreux Français rencontrent des difficultés d'accès, notamment à cause des dépassements d'honoraires des professionnels, "en très forte hausse".

Santé et bien être
ILLUSTRATION

Covid-19 : le calvaire d'une gynécologue, brièvement suspendue malgré trois doses de vaccin

Une gynécologue parisienne a été brièvement suspendue malgré ses trois doses de vaccin contre le Covid-19. Si la situation a été réglée, plusieurs de ses patientes ont reçu un courrier expliquant qu'elle n'avait plus le droit d'exercer. L'Assurance maladie évoque une "situation regrettable, mais extrêmement rare".

Sujets de société
SEBASTIEN BOZON / AFP

Violences gynécologiques : comment sont-elles reconnues en France ?

Définies par le Haut Conseil à l’Égalité en 2018, les violences gynécologiques ne sont pas encadrées pénalement. En 2021, une charte à l’endroit des professionnels est venue rappeler les bonnes pratiques, comme le recueillement du consentement avant chaque acte médical.

Sujets de société
"Le consentement de la patiente est très important"

"Le consentement de la patiente est très important"

INTERVIEW - Le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français publie pour la première fois ce jeudi 21 octobre une charte rappelant aux patientes leurs droits lors d'une consultation, destinée à être affichée en salle d'attente. Le secrétaire général de ce collège nous rappelle comment doit se passer une consultation.

Sujets de société
La gynécologue Ghada Hatem, médecin-cheffe de la Maison des femmes de Saint-Denis

Pénaliser les certificats de virginité : "Si une fille a besoin d’un papier pour lui sauver la vie, je le fais"

DROITS DES FEMMES - Délivrer des certificats de virginité exposera à une amende de 15.000 euros et une peine d'un an de prison. Une pénalisation qui suscitait déjà, début septembre, les réserves de la gynécologue Ghada Hatem, qui estimait qu'il valait mieux "punir les parents qui exigent ça que le médecin qui essaye d’aider sa patiente".

Famille et éducation
Un baby-boom post-confinement à la fin de l'année ? Pourquoi il est trop tôt pour le dire

Un baby-boom post-confinement à la fin de l'année ? Pourquoi il est trop tôt pour le dire

HEUREUX EVENEMENT - Un bébé dans la hotte du Père Noël ou pour les étrennes en janvier ? Selon l'Observatoire Nielsen, les ventes de tests de grossesse ont en effet augmenté de près de 40% fin avril. Pour autant, les gynécologues se montrent plus circonspects quant à un éventuel baby-boom post-confinement.

Santé et bien être
Attention, l'implant contraceptif peut migrer dans le poumon

Attention, l'implant contraceptif peut migrer dans le poumon

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a rappelé vendredi le risque de migration de l'implant contraceptif Nexplanon dans les vaisseaux sanguins et dans le thorax.

Sujets de société
De l’importance des groupes de parole pour les femmes victimes de violences

De l’importance des groupes de parole pour les femmes victimes de violences

SORORITÉ - Les femmes victimes de violences conjugales ont le point commun de rompre avec leur environnement et la société. Les groupes de parole collectifs, proposés par des associations ou dans des structures spécialisées comme la Maison des femmes de Saint-Denis, sont très efficaces pour les sortir de leur isolement.

Santé et bien être
Cancer du col de l'utérus : la prise en charge du dépistage s'est-elle détériorée ?

Cancer du col de l'utérus : la prise en charge du dépistage s'est-elle détériorée ?

SANTE - La mise en place d'un dépistage généralisé du cancer du col de l'utérus est une des priorités du plan cancer 2014-2019 du gouvernement. En France, 3000 cas de cancers invasifs sont détectés et 1.100 patientes en décèdent chaque année. Pourtant, depuis deux mois, certains gynécologues dénoncent une dévalorisation des examens du col par la Caisse nationale d'assurance maladie.

Sujets de société
Le syndicat des gynécologues de France "n'arrêtera pas la pratique des IVG"

Le syndicat des gynécologues de France "n'arrêtera pas la pratique des IVG"

POLÉMIQUE - Le syndicat national des gynécologues obstétriciens a suscité un tollé mercredi en menaçant de faire grève en ne pratiquant plus d'IVG pour faire pression sur le ministère de la Santé. Jeudi, les professionnels ont dû affirmé dans un communiqué qu'ils soutenaient "sans réserve le droit à l'IVG" et qu'ils n'en arrêteraient pas la pratique.

Sujets de société
"Nous devons être prêts à arrêter la pratique des IVG" : le jeu dangereux du syndicat national des gynécologues

"Nous devons être prêts à arrêter la pratique des IVG" : le jeu dangereux du syndicat national des gynécologues

DROIT A L'IVG - Un mail envoyé aux adhérents du Syndicat national des gynécologues obstétriciens de France (Syngof) leur demande d'être prêts "à arrêter la pratique des IVG". Contacté par LCI, l'auteur de ce mail, un ancien président du syndicat, explique actionner ce levier sensible pour alerter sur les fonds d'assurance des médecins jugés trop faibles. Le syndicat, quant à lui, parle d'une action non-officielle.

Santé et bien être
"J'étais réduite à l'état de marionnette" : elle raconte les 20 ans de mépris et de souffrance endurés avant le diagnostic de son endométriose

"J'étais réduite à l'état de marionnette" : elle raconte les 20 ans de mépris et de souffrance endurés avant le diagnostic de son endométriose

LUTTE - C'est une maladie qui commence à peine à se faire connaître. L'endométriose, qui touche une femme sur dix, est une pathologie gynécologique extrêmement douloureuse provoquée par la présence de cellules de l'endomètre hors de l'utérus. Alors que la semaine européenne de prévention et d’information sur l’endométriose débute ce lundi 4 mars, LCI à recueilli le témoignage de Virginie Durant, diagnostiquée au bout de 20 ans de souffrance. Elle vient de publier un livre intitulé "Des barbelés dans mon corps".

Santé et bien être
Œufs vaginaux, "apithérapie"... Retrouvera-t-on ces hérésies de Gwyneth Paltrow dans ses documentaires pour Netflix ?

Œufs vaginaux, "apithérapie"... Retrouvera-t-on ces hérésies de Gwyneth Paltrow dans ses documentaires pour Netflix ?

GLURPS - C'est officiel, Gwyneth Paltrow s'associe à Netflix pour produire des contenus santé. Depuis des années, la gourou des patamédecines promeut sur sa plateforme Goop des pratiques qui ne disposent que rarement de fondements scientifiques, et vend des produits de bien-être décriés par les médecins. LCI passe en revue cinq de ses pires hérésies.

Santé et bien être
Sim37 : les gynécologues s'élèvent contre ce simulateur d'accouchement qui prédirait les césariennes

Sim37 : les gynécologues s'élèvent contre ce simulateur d'accouchement qui prédirait les césariennes

COURROUX - Réduire les accouchements à risque grâce à l'imagerie 3D, voilà ce que propose SIM37, une méthode développée par l'entreprise Baby Progress. Mais, après deux ans d'enquête, une association dénonce cette pratique aux méthodes jugées infondées et immorales. Le Collège national des gynécologues et obstétriciens français monte aussi au créneau.

Culture, médias et divertissement
Gwyneth Paltrow, 46 ans, parle de sa périménopause et veut vous aider à mieux vivre la vôtre

Gwyneth Paltrow, 46 ans, parle de sa périménopause et veut vous aider à mieux vivre la vôtre

BUSINESSWOMAN - L'actrice américaine fait part de ses changements hormonaux et de ses sautes d'humeur dans une vidéo postée sur Goop, le site Internet où elle dispense ses bons conseils de vie. Objectif : aider ses lectrices à mieux appréhender leur nouveau corps. Et leur vendre sa poudre de perlimpinpin spéciale ménopause.

Santé et bien être
Les sondes d'échographies pas assez désinfectées ? "Ne créons pas de fausse terreur"

Les sondes d'échographies pas assez désinfectées ? "Ne créons pas de fausse terreur"

POLÉMIQUE - Un rapport remis au ministère des Solidarités et de la santé révèle une désinfection insuffisante des sondes d'échographies endocavitaires, utilisées chaque année 4 millions de fois en France. Le processus est en réalité parfaitement fiable lorsqu'il est bien exécuté, mais les mauvaises pratiques de certains ont finalement poussé les experts à préconiser le niveau de désinfection supérieur.

Tout
TF1 Info