Crise de l'énergie : les Français appelés à la sobriété

Pénurie d'électricité : qu'est-ce que le "délestage tournant", qui pourrait être mis en place cet hiver ?

Sébastie MASTRANDREAS
Publié le 31 août 2022 à 17h19, mis à jour le 1 septembre 2022 à 17h20

Source : JT 20h Semaine

Face au risque de pénurie d'électricité cet hiver, Elisabeth Borne a évoqué la possibilité de mettre en place un "délestage tournant" d'électricité.
Ce dispositif prévoit de couper l'approvisionnement en électricité pour éviter de mettre en danger l'ensemble du réseau électrique.
Des coupures ponctuelles qui s’appliquent de façon tournante, localisées, et en dernier recours aux particuliers.

L’inquiétude monte sur la question des rationnements en électricité cet hiver. Alors que le gouvernement, qui appelle à la sobriété, redoute une pénurie de gaz et d’électricité, il se prépare au scénario du pire. En cas de "tension sur le réseau électrique, nous pourrions entrer dans un scénario de rationnement ponctuel", a ainsi expliqué la Première ministre Elisabeth Borne, mardi 30 août, dans Quotidien

Dès lors, il faudra "passer à une logique dite de délestage, où l’on suspend l'approvisionnement en électricité parce qu'on met en danger le système énergétique", a détaillé la cheffe du gouvernement. Des coupures ponctuelles qui s’appliquent de façon tournante, localisées, et en dernier recours aux particuliers, les entreprises étant "les premières touchées", avait précisé Elisabeth Borne la veille. On fait le point.

Coupures de deux heures maximum par an en moyenne

Ce dispositif de délestage est prévu dans les outils de gestion de crise du réseau de transport électrique (RTE). Il est censé préserver l’équilibre entre la production d’électricité et sa consommation, afin d’éviter d’endommager le réseau, et de provoquer des coupures massives et généralisées d’électricité. Avant de déclencher ce dispositif, RTE dispose d'autres moyens, comme l'appel à la sobriété pour les utilisateurs, la suspension de l'approvisionnement des gros consommateurs, comme les industriels, contre rémunération, ou encore la baisse de la tension sur le réseau. 

Lire aussi

Le but du délestage, déclenché en ultime recours, est de "conserver l'intégrité du système électrique", explique EDF sur son site. Une mesure exceptionnelle, encadrée par la loi. Le délestage ne peut ainsi "dépasser deux heures par an en moyenne". Il s'opère en outre sur des plages horaires spécifiques, précise l'AFP. Les foyers peuvent ainsi subir une coupure entre 8h et 13h ou entre 17h30 et 20h30.

Des exceptions existent, pour les usagers sensibles, tels que les hôpitaux, la défense nationale, ou encore les industries à risque. Les cas particuliers (un malade soigné à domicile, sous respirateur artificiel par exemple) peuvent enfin se rapprocher de RTE.


Sébastie MASTRANDREAS

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info