D'après le média américain CNN, des hackers ont piraté plusieurs sites russes peu après la mort d'Alexeï Navalny, le 16 février dernier.
Parmi eux, une base de données abritant des informations sur des prisonniers.

Une vengeance quelques heures après la mort d'Alexeï Navalny. Le 16 février dernier, juste après l'annonce du décès de l'opposant russe, des pirates informatiques anti-Kremlin ont attaqué un réseau lié au système pénitentiaire russe, affirme ce lundi 1ᵉʳ avril le média américain CNN. D'après cette même source, ils ont ainsi affiché une photo d'Alexeï Navalny et de sa femme Ioulia Navalnaïa sur le site d'une prison, avec l'inscription : "Vive Alexeï Navalny !".

Plusieurs systèmes piratés

Toujours selon CNN, les hackers ont également piraté une base de données officielle contenant des informations sur des prisonniers russes. Selon le média américain, des centaines de milliers de détenus sont concernés par cette fuite de données.

Les pirates, qui se disent de différentes nationalités, dont russes et ukrainiennes, assurent désormais partager ces données "dans l'espoir que quelqu'un puisse les contacter et les aider à comprendre ce qui est arrivé à Navalny", déclare l'un d'eux auprès du média américain. Car parmi les données piratées figureraient celles de certains prisonniers détenus dans la colonie pénitentiaire arctique, dans laquelle l'opposant au Kremlin avait été transféré peu avant sa mort.

Les hackers ne se sont pas arrêtés là. D'après la même source, ils en ont profité pour pirater le système informatique permettant aux familles des détenus de leur acheter de l'alimentation. Alors que les produits y sont habituellement vendus l'équivalent de plus d'un dollar, ils ont été affichés durant plusieurs heures à l'équivalent de... 0,01 dollar.

Une opération qui a eu pour effet, d'après eux, d'augmenter considérablement le nombre de ventes à prix dérisoires. Selon les pirates à CNN, le système pénitentiaire russe a mis près de trois jours avant de revenir aux tarifs de base.


I.N

Tout
TF1 Info