Le commandement de la gendarmerie dans le cyberespace (COMCyberGEND) alerte sur une nouvelle arnaque aux comptes Ameli.
En septembre dernier, des malfaiteurs, circulant en Ile-de-France, ont diffusé des SMS frauduleux grâce à un faux réseau virtuel.
Plus de 420.000 clients ont été concernés.

De plus en plus de démarchages frauduleux usurpent le nom de l'Assurance Maladie. Dernier en date, au cours du mois de septembre 2022, une équipe de malfaiteurs aurait utilisé, dans un véhicule circulant en Île-de-France, un IMSI Catcher. Le principe de cet appareil de surveillance est d'intercepter le trafic des communications mobiles et de créer un réseau virtuel puissant forçant les appareils équipés d’une carte SIM à s’accrocher sur celui-ci. Ce système novateur leur a permis de diffuser des SMS permettant des escroqueries à partir des comptes Ameli, alerte auprès de TF1Info, le  commandement de la gendarmerie dans le cyberespace.

Une société française de télécommunications a donné l'alerte

C'est une société française de télécommunications qui a révélé cette nouvelle forme d'arnaque aux comptes Ameli après avoir déposé plainte auprès de la Division des opérations du COMCyberGEND. Cette dernière s'est dite victime d’une série d’escroqueries ou tentatives d’escroqueries. Plus de 420.000 clients de différents opérateurs téléphoniques ont été impactés.

L'Assurance maladie rappelle sur son site qu'elle peut vous contacter par SMS, mais qu'elle ne demande jamais par ce biais la communication d’éléments personnels (informations médicales, numéro de sécurité sociale ou coordonnées bancaires). "Tous les messages de ce type sont des tentatives de 'smishing' (ou hameçonnage par SMS)", prévient-elle. "Par exemple, un SMS frauduleux vous est envoyé pour vous signaler la livraison d’une nouvelle carte Vitale. Autre exemple : un SMS frauduleux vous est envoyé pour vous annoncer qu’un remboursement de l’Assurance Maladie est en attente. Ces SMS vous incitent à cliquer sur un lien qui renvoie directement vers un questionnaire visant notamment à recueillir vos coordonnées bancaires ou personnelles", détaille-t-elle encore (photos ci-dessous à l'appui).

Ameli

Des démarchages frauduleux par téléphone existent également. "Par exemple, lors d'un appel téléphonique se présentant comme provenant de l'Assurance Maladie, l'émetteur de l'appel laissera un message sur votre répondeur vous demandant de rappeler votre CPAM à un numéro différent du 3646. Son but est de vous faire appeler un numéro fortement surtaxé dans le but de vous soutirer de l'argent indirectement. En aucun cas, vous ne devez y donner suite", souligne l'Assurance maladie, précisant "que seul le 3646 (service gratuit + coût de l’appel) vous permet de joindre votre CPAM".


V. F

Tout
TF1 Info