Ce jeudi 23 mai marquait le dernier jour pour valider sa déclaration de revenus en ligne dans 19 départements.
Alors que la date limite approche aussi dans les autres, les contribuables peuvent se faire aider gratuitement par l'Ordre des experts-comptables.
Sa présidente, Cécile de Saint Michel, détaille les erreurs les plus communes accompagnées de quelques conseils.

La campagne de déclaration des revenus 2023 touche à sa fin. Alors que les déclarants papier avaient jusqu'à ce mardi soir pour renvoyer leur formulaire complété, les contribuables qui optent pour la déclaration en ligne sont soumis à des échéances différentes selon le département où ils résident. Pour les télédéclarants des départements 1 à 19, la date limite était fixée au jeudi 23 mai, 23h59 tandis que ceux des départements 20 à 54 ont jusqu'au 30 mai pour valider leur télédéclaration, et les habitants des départements 55 à 95 et des DOM ont jusqu'au 6 juin.

Cette année encore, l'ordre des experts-comptables se mobilise pour aider gratuitement les contribuables à compléter leur déclaration d’impôts. Le service "Allô impôts" est accessible depuis ce mercredi 22 mai et ce pour une durée de trois semaines au numéro vert 0800 065 432. TF1info a demandé à sa présidente, Cécile de Saint Michel, quelles sont les erreurs les plus communes observées lors de ces échanges.

"Plein de petites réductions d’impôt auxquelles on ne pense pas"

Quelles sont les erreurs les plus fréquemment relevées dans le cadre du dispositif "Allô Impôt" ?

L’erreur la plus commune est de penser que parce que notre déclaration est préremplie par l’administration fiscale, il ne faut pas la vérifier. Il existe aussi des spécificités dont les contribuables ne sont pas toujours informés, comme les plafonds concernant la rémunération des jobs étudiants, stages ou apprentissages. Sur les déductions fiscales également, il y a beaucoup de cas particuliers dont les contribuables ne sont pas forcément au courant ou qui peuvent être sources d’erreurs. N’oubliez pas non plus de déclarer les dons que vous avez réalisés au cours de l’année précédente !

Quels sont les rappels et conseils qui peuvent s'avérer précieux alors que la campagne de déclaration s'achève bientôt ?

Rappelons d'abord qu'il existe un certain nombre de crédits d’impôt sur les frais de gardes d’enfants ou pour du soutien scolaire à domicile, majoration du nombre de parts fiscales pour les parents isolés, etc. Hormis ces dispositifs qui sont plutôt bien connus, il existe plein d’autres petites réductions d’impôt auxquelles on ne pense pas forcément quand on a un enfant. Il existe par exemple une réduction annuelle de 61 euros si votre enfant est au collège, ou encore une réduction d’impôt destinée aux personnes accueillies en Ehpad mais aussi la possibilité de déduire les frais d’accueil sous son toit des personnes de plus de 75 ans. De la même manière, une fois votre enfant majeur, il faut bien faire les calculs pour voir si son rattachement au foyer fiscal reste intéressant ou si la déduction d’une pension alimentaire est plus intéressante.

Certaines situations nécessitent-elles plus que d’autres de faire appel à une assistance ? Pourquoi il ne faut pas hésiter à le faire en cas de doute ?

Il ne faut jamais hésiter à se faire aider sur les questions de fiscalité. Il n’y a aucune question bête. L’expert-comptable est un interlocuteur de confiance qui a une vision globale de la situation fiscale du contribuable et qui est le mieux placé pour répondre à toutes ses questions. Le numéro vert "Allô Impôt" mis en place par le Conseil national de l'Ordre des experts-comptables permet justement aux contribuables de bénéficier d’une assistance téléphonique gratuite pour poser toutes leurs questions sur leur déclaration de revenus directement à un expert-comptable. Il est pour rappel opérationnel deux jours (mercredi et jeudi) par semaine pendant trois semaines depuis le 22 mai 2024.

A l’approche des dates limite de validation des déclarations, le nombre d’appels sur la plateforme est-il en hausse ? 

Si la déclaration préremplie et le prélèvement à la source ont simplifié les démarches, la déclaration de revenus reste une source de stress et d’interrogations pour de très nombreux contribuables.  À chaque édition notre opération "Allô Impôt", qui existe depuis 2010, nous traitons environ 20.000 appels. Avant-hier, jour d’ouverture de notre numéro vert, nous avons reçu plus de 8000 appels entrants. Cela démontre bien que, malgré le prélèvement à la source et la déclaration pré-remplie, les contribuables sont de plus en plus en attente d’accompagnement dans leurs démarches qui restent source de stress pour un Français sur trois. Nous prévoyons d’ailleurs des nocturnes jusqu’à 21h les 30 mai et 6 juin juste avant la clôture des déclarations car nous anticipons également un nombre d’appels important durant cette dernière ligne droite.


Audrey LE GUELLEC

Tout
TF1 Info