La rentrée scolaire est synonyme de dépenses pour les parents.
Pour y faire face, il est possible de bénéficier de l’Allocation de rentrée scolaire.
Son montant dépend du nombre d'enfants et des revenus des parents.

Les vacances d’été ne sont pas encore achevées qu’il est déjà temps pour les parents de penser à la rentrée scolaire. Parmi les préparatifs, une étape obligée est l’achat annuel des fournitures. Une opération qui a un coût, qui devrait être significativement élevé en 2023, après plus d’un an d’une inflation galopante. Pour faire face à ces dépenses, certains ménages pourront compter sur l’allocation de rentrée scolaire (ARS), versée à partir du 1ᵉʳ août. 

L’allocation de rentrée scolaire sous conditions de ressources

Cette aide de l’État doit permettre aux familles modestes de supporter les dépenses concentrées sur cette période de l’année. Elle n’est en principe pas automatique. Mais mise en place sous sa forme actuelle dans les années 1990, elle a été systématiquement versée par tous les gouvernements. Son montant est fixé par l’exécutif chaque année, mais elle n’est en revanche pas versée à tous. L’éligibilité à l’ARS dépend à la fois des ressources du ménage et de leur nombre d’enfants. Ce sont les revenus de l’année N-2 qui sont retenus par la Caf (ou la MSA si vous dépendez du régime agricole). Par conséquent, pour la rentrée 2023, il faudra se référer au revenu fiscal de 2021.

Un montant qui dépend du nombre d’enfants

Un ménage n’ayant qu’un enfant pourra prétendre à l’ARS en 2023 si les revenus du foyer sont inférieurs à 25 775 euros. Pour chaque enfant supplémentaire, le plafond est relevé de 5 948 euros. Il sera donc de 31 723 euros pour deux enfants à charge, 37 671 euros pour trois enfants, etc. L’ARS n’est destiné qu’aux enfants scolarisés au primaire, collège et lycée. Néanmoins, est considéré comme un enfant à charge pour le calcul du plafond un majeur de moins de 20 ans dont les revenus ne dépassent pas 55 % du Smic, qui ne bénéficie pas lui-même d’allocations propres (comme les APL) et réside en France. À noter également que si vos revenus dépassent légèrement le plafond, il est possible de demander l’ARS différenciée. Elle est accordée de manière dégressive aux ménages dont les revenus sont inférieurs au plafond additionné du montant de l’ARS. Ce montant dépend de l’âge de chaque enfant.

Quel est le montant de l’ARS en 2023 ?

Un enfant entre 6 et 10 ans ouvrira droit en 2023 à une prime de 398, 09 euros. Elle est portée à 420,05 euros pour chaque enfant de 11 à 14 ans, puis à 434,61 euros entre 15 et 18 ans. Le versement étant assuré par la Caf, il est nécessaire d’y avoir créé un compte pour bénéficier de l’allocation de rentrée scolaire. Elle sera automatiquement versée si vous avez des enfants déjà scolarisés âgés de 6 à 15 ans. Il vous faudra cependant signaler la nouvelle scolarisation de jeunes enfants en CP en fournissant un certificat, ainsi que la poursuite du cursus des plus de 15 ans (au lycée ou en apprentissage).  


Victor LEFEBVRE pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info