Faire valoir ses droits à la retraite modifie de nombreuses situations administratives ou fiscales.
Cela impacte notamment votre capacité à utiliser votre compte personnel de formation.
Oublier de le solliciter peut conduire à perdre jusqu’à 5.000 euros permettant de se former.

Chaque année en France, quelque 700.000 actifs partent à la retraite, selon l'Agirc-Arrco. C’est un changement radical de mode de vie, mais aussi un bouleversement sur le plan administratif et fiscal. Le passage au statut de retraité a un impact sur de nombreux aspects de la vie. Il est donc courant d’en oublier un et de négliger ainsi une obligation ou un avantage. C’est pourquoi il est conseillé de faire le point sur ses droits et devoirs avant de cesser le travail. Anticiper peut dans certains cas permettre de faire des économies substantielles ou de profiter de certains avantages. 

Pourquoi mobiliser son CPF avant sa retraite ?

C’est par exemple le cas avec le fameux compte personnel de formation (CPF). A priori, une fois proche de l’âge de la retraite, on ne pense plus forcément à se former. Mais c’est un gâchis de droits et d’argent qui pourrait être intelligemment utilisé. En effet, tout au long de votre carrière, l’employeur alimente votre compte à hauteur de 500 euros par an (sauf accord collectif plus favorable). Il est plafonné à 5.000 euros. Si, dans les dix années ou plus qui précèdent votre retraite, vous n’utilisez pas cette somme, elle sera perdue dans la majorité des cas. Ce serait regrettable, car une formation peut permettre de rester au contact des dernières évolutions dans son domaine. Un avantage non négligeable alors que le taux d’emploi chute drastiquement dans les dernières années d’une carrière. Ce peut aussi être l’occasion de préparer une future activité en parallèle de sa retraite. 

Peut-on financer une formation après sa retraite ?

Il est important de ne pas attendre le dernier moment pour utiliser son CPF. Une fois que vous avez fait valoir vos droits à la retraite, il n’est souvent plus possible de le solliciter. C’est par exemple le cas si vous avez obtenu une retraite à taux plein, comme une majorité de Français. Cela concerne aussi bien les personnes qui ont atteint l’âge légal que celles qui prennent leur retraite plus tôt en raison, par exemple, de la pénibilité du travail. En effet, le CPF est censé financer un projet professionnel, ce dont un retraité est en principe dépourvu. Dans un cas de figure, cependant, il est encore possible d’utiliser son CPF. Cela concerne les bénéficiaires qui ont obtenu un taux minoré, avec décote, et qui souhaitent opérer un cumul emploi-retraite afin de compenser leur perte de revenus. Il sera alors encore possible d’utiliser jusqu’à 5 000 euros pour une formation. Par ailleurs, votre nouvelle activité permettra de continuer à alimenter votre compte, dès lors qu’il s’agit d’une activité salariée. Les micro-entreprises en sont exclues.


Victor LEFEBVRE pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info