Au moment de remplir sa déclaration d’impôts, il est crucial de ne pas négliger les sommes qui peuvent être déduites.
C’est notamment le cas de la case 7DB, qui concerne un crédit d’impôt pour le recours à certains services.
Elle est notamment destinée aux personnes qui ont un jardin et pourront déduire une partie des frais de jardinage.

Selon votre département de résidence, vous avez jusqu’au 23 mai, au 30 mai ou au 6 juin 2024 pour remplir votre déclaration de revenus. Elle est disponible depuis le 11 avril dernier, et de nombreux contribuables ont donc certainement déjà accompli cette tâche. Elle reste cependant modifiable jusqu’à la date d’échéance, et même pendant quelques mois si vous avez constaté une erreur dans votre avis d’imposition. Il est par exemple possible d’oublier de préciser une dépense qui ouvre droit à une réduction d’impôt. Certaines pratiques a priori anodines permettent pourtant de faire des économies, par exemple si vous avez un jardin. 

Un crédit d’impôt pour le jardinage

Les propriétaires de maison avec jardin entretiennent ce dernier eux-mêmes la plupart du temps. Mais il n’est pourtant pas rare de faire appel à un professionnel pour réaliser certains travaux un peu techniques, parce que l’on ne dispose pas du matériel nécessaire ou parce qu’on n’a pas la condition physique pour les réaliser. Dans ce cas, pensez à vous arrêter sur la case 7DB de votre déclaration de revenus. Elle concerne le crédit d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile dans différents cadres. Elle permet de déduire de vos revenus 50 % des dépenses dans la limite de 12 000 euros par an. Ce plafond est majoré de 1 500 euros par enfant à charge, par membre du foyer âgé de 65 ans ou plus ou pouvant bénéficier de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA). Le total ne peut dépasser 15 000 euros.

Quels sont les travaux éligibles au crédit d’impôt

Parmi les tâches ouvrant à ce crédit d’impôt, on trouve la garde d’enfant, le soutien scolaire à domicile, l’assistance aux personnes âgées ou handicapées, mais aussi les "petits travaux de jardinage". Derrière cette expression assez vague se cachent des tâches très basiques, comme l’arrosage des plantes, le désherbage, la tonte de la pelouse, la récolte des fruits et légumes (pour une consommation personnelle), ou l’évacuation des déchets verts. Une attestation fournie par l’organisme de services au particulier fait office de justificatif. 

Le crédit d’impôt est assez utile pour les personnes âgées qui n’arrivent plus à accomplir ces travaux. Il fonctionne également pour les travaux de débroussaillage, scarification, le déneigement et certains travaux de taille et d’élagage. Reste que ces deux dernières missions sont assez encadrées. Le ministre de l’Économie a précisé en 2022 que "la taille ou l'élagage ne constituent des travaux de petit jardinage éligibles que dans la mesure où il s'agit d'entretien courant effectué à hauteur d'homme, ne nécessitant pas le déplacement de l'intervenant dans l'arbre ni le matériel adéquat (cordes et harnais, évacuation par camion)". Attention, ce crédit d’impôt ne concerne que les travaux effectués dans un lieu de résidence du contribuable. Cela regroupe les jardins de vos maisons principales et secondaires situées en France, mais en exclut par exemple un verger ou un bois privé.


Victor LEFEBVRE pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info