Entretien obligatoire de chaudière : trois conseils pour éviter les arnaques

Laurence Valdés
Publié le 15 novembre 2016 à 9h54
Entretien obligatoire de chaudière : trois conseils pour éviter les arnaques

HIVER - Près de 3 millions de chaudières ne sont pas entretenues en France alors que c'est une obligation annuelle. Bien que trouvé dans les Pages jaunes, un chauffagiste peut se réclamer d'une entreprise qui n'existe même pas. Voici trois conseils pour trouver un bon artisan.

C'est une obligation légale. Et pourtant 3 millions de chaudières (un quart du parc) n'avaient pas subi leur entretien annuel l'hiver dernier,  selon une étude BVA.

C'est dommage, une chaudière entretenue chaque année a une durée de vie deux à trois fois plus longue, subit cinq fois moins de pannes et consomme 8% à 12% de combustible en moins, selon l'Ademe. Ce n'est pas seulement une source d'économie, c'est aussi (et surtout) une obligation.

Une obligation, même pour le locataire

L'utilisateur (même s'il est locataire) doit en effet la faire vérifier, nettoyer et régler chaque année, selon le règlement sanitaire départemental ( circulaire du 9 août 1978 ). Les chaudières de 4 à 400 kW sont soumises à ces mêmes obligations depuis 2009 (décret n°2009-649 ).

Vous devez confier cette tâche à un professionnel qui vous remettra une attestation, réclamée par l'assureur en cas de sinistre. Ce nettoyage est généralement facturé autour de 90 euros. Si vous souhaitez prendre un contrat d'entretien, comptez autour de 120 euros. Mais comment être certain que le chauffagiste est sérieux ? Voici 3 conseils pour éviter les arnaques.

1. Assurez-vous que l'entreprise existe

Vous pouvez avoir de mauvaises surprises même avec une entreprise dont vous auriez trouvé les coordonnées dans les pages jaunes. Pour être certain qu'il ne s'agit pas d'un écran de fumée, vérifiez qu'elle existe officiellement en tapant son numéro de SIRET ou son nom sur Infogreffe.fr . Vous saurez ainsi si est enregistrée au registre du Commerce et des Sociétés et si une cessation d'activité ou une liquidation sont en cours.

2. Vérifiez la e-reputation du commerçant

Tapez le nom du professionnel dans le moteur de recherche Google ou sur les forums, comme Lesarnaques.com par exemple. Même s'il arrive qu'un commerçant honnête soit critiqué à tort, méfiez-vous : de trop nombreux commentaires négatifs doivent éveiller vos soupçons.

3. Trouvez un professionnel référencé par une fédération

Environ 800 professionnels disséminés dans toute la France sont recensés par le Syndicat national de la maintenance et des services en efficacité énergétique ( SYNASAV ). Trouvez en un en près de chez vous en cherchant sur leur carte interactive.

>> Accédez ici à la carte des chauffagistes <<

De même votre mairie peut tenir à jour une liste des artisans des environs. Avec un peu de chance cet annuaire sera accessible sur le site de la ville.


Laurence Valdés

Tout
TF1 Info