Avec des rendements qui ne parviennent pas à compenser les pertes dues à l’inflation, certains supports d’épargne sont à éviter et laisser dormir son argent sur un compte courant n’est pas une solution.
Mais alors, vers quels placements faut-il se tourner pour faire fructifier son cash ?

De l’argent qui dort sur des comptes ou des supports peu rémunérateurs, on en possède tous. L’année 2023 est une année pleine de rebondissements qui peuvent être source d’incertitudes pour les épargnants. Pourtant, pas de quoi devenir pessimiste, lorsqu’un contexte économique évolue, il suffit de reconsidérer notre façon de placer notre épargne et d’éviter certains pièges. En bref, il faut être ambitieux pour son épargne !

Quelles sont les erreurs à éviter pour placer son cash ?

La clé d’un patrimoine vertueux est de diversifier son épargne pour ne pas subir l’inflation, mais plutôt la contrer, ainsi, nous avons établi pour vous la liste des supports à éviter pour investir son cash en 2023

- Les livrets bancaires : avoir un livret, une épargne de sécurité, oui, en revanche, laisser toute son épargne sur ce genre de compte bancaire serait une grave erreur, tout simplement parce que considérant l’inflation, cela revient à perdre de l’argent. Il faut donc agir pour ne pas s’appauvrir ! 

- Les fonds en euros de l’assurance-vie : l'assurance-vie, très connue des épargnants français, est un produit d’épargne proposé par les assureurs, longtemps les fonds en euros donnaient des rendements intéressants de l’ordre de 5 % par an, le problème est que ces rendements n’ont cessé de diminuer pour atteindre en 2022, un rendement moyen observé ne dépassant pas 2 % avant même la déduction des frais. Concrètement, les épargnants qui laissent trop d’argent sur le fonds en euros de l’assurance-vie voient leur patrimoine s’éroder. 

- La bourse : les actions cotées en bourse offrent historiquement de fortes performances sur le long terme, à condition de sélectionner de très nombreuses valeurs boursières. Aujourd’hui, du fait d’un contexte économique peu lisible, les investisseurs s’exposent à une forte volatilité. Les investissements boursiers sont donc conseillés aux investisseurs aguerris ayant un patrimoine déjà diversifié par ailleurs.

- L’achat d’un appartement locatif : en période d’inflation, l’immobilier s’avère être une valeur refuge puisque les loyers payés par les locataires sont en partie indexés sur l’inflation. Bien qu’à première vue, l’achat d’un appartement locatif présente de nombreux avantages, il est important de noter qu’il engendre une lourde gestion pour le propriétaire, qu’il s’agisse de trouver un actif immobilier rentable ou de sélectionner le bon locataire, sans compter que les investissements locatifs sont souvent réalisés à crédit, des financements qu’il est de plus en plus difficile d’obtenir des banques… À tous ces freins, s’ajoute l’obligation de respecter une longue liste de normes énergétiques contraignantes qui rend la détention d’un locatif en direct généralement très peu rentable et chronophage pour le propriétaire.

Finalement, nos acquis se retrouvent mis à mal en période d’inflation, pour autant, il existe des placements pertinents comme les SCPI, société civile de placement immobilier, qui permettent aux épargnants de contrer l’inflation sans exposer leur épargne à un risque inconsidéré. 

Pourquoi investir son cash sur le placement SCPI ?

Les SCPI permettent aux investisseurs d’accroître leur patrimoine immobilier sans gestion et de percevoir des revenus complémentaires, en 2023, elles s’imposent comme le "bon plan" pour investir son cash. Avec des rendements pouvant atteindre 7 % le placement séduit de plus en plus d’épargnants aux situations patrimoniales très diverses. Le placement SCPI est notamment idéal pour préparer sa retraite, anticiper sa transmission ou simplement accroître son niveau de vie face à la forte inflation que nous connaissons.

Les SCPI, c’est quoi ? Ce sont des sociétés qui investissent dans une multitude de biens immobiliers, situés en France ou en Europe, et dont les équipes gèrent, pour le compte des épargnants, les relations avec les locataires et le développement des parcs immobiliers. Les épargnants perçoivent sur leur compte des revenus fonciers mensuels proportionnels à leur investissement.

Exemple :  un investissement de 50 000 € réalisé sur des SCPI donnant un rendement moyen de 7 % par an. L’épargnant perçoit alors sur son compte bancaire un complément de revenus mensuels qui avoisine 290 €, de quoi augmenter son pouvoir d’achat même en période d’inflation.

Pour réaliser le meilleur investissement en cash en 2023, oubliez votre banque et tournez-vous plutôt vers des plateformes spécialisées en ligne, comme La Centrale des SCPI, qui met à disposition des épargnants les classements SCPI régulièrement mis à jour, un guide et un parcours de souscription 100 % digitalisé. 

La Centrale des SCPI (www.centraledesscpi.com) propose également un accompagnement personnalisé et gratuit au 01 44 56 00 23 qui la différencie des établissements bancaires dont les conseils sont souvent décevants et les placements peu rémunérateurs.

Investir son cash ne doit plus relever du casse-tête, il existe des pistes, comme le placement SCPI qui permettent de préserver son pouvoir d’achat tout en diversifiant son patrimoine. L’atout des SCPI est qu’il est possible d’accroître son capital progressivement, ainsi d’acquérir de nouvelles parts de SCPI dès qu’on possède du cash disponible. Alors n’attendez plus pour transformer votre cash en SCPI et faire travailler votre argent jusqu’à 7 % de rendement. 

Avertissement

L'investissement dans une SCPI n'est pas garanti, tant du point de vue des dividendes perçus que de celui de la préservation du capital. Les SCPI dépendent en effet des fluctuations des marchés immobiliers.

Avant toute décision d'achat de parts de SCPI, faites-vous conseiller par un professionnel afin d'être certain(e) que ce placement correspond à votre profil patrimonial.

Enfin, comme tout investissement immobilier, tenez compte du fait que les SCPI sont des placements de long terme dont la durée de détention minimale ne saurait être inférieure à huit ans.

Contenu publi-rédactionnel. La rédaction de TF1 INFO n’a pas participé à sa réalisation.


TF1 Info Supplément avec La Centrale des SCPI

Tout
TF1 Info