Investir à tous les âges : les meilleures façons d’investir selon la période de sa vie

par Victor LEFEBVRE pour TF1 INFO
Publié le 22 novembre 2023 à 8h00

Source : JT 20h Semaine

Dès le début de la vie active et parfois avant, il faut savoir placer son argent.
Si de nombreuses solutions existent, elles ne sont pas adaptées à toutes les étapes de la vie.
Selon son âge, il faudra donc bien choisir ses investissements.

Laisser son argent dormir, c’est lui faire perdre de la valeur en raison de l’inflation. Le seul moyen d’éviter cela est de le placer dans des produits d’épargne, financiers ou d’autres investissements qui permettront de le faire fructifier. Cela signifie parfois se priver ou bloquer une partie de son patrimoine. Tous les investissements n’ont en effet pas les mêmes règles et ne répondent pas aux mêmes besoins. Selon les étapes de la vie et l’âge, certains produits seront donc plus adaptés que d’autres.

 

Peut-on investir avant 25 ans ?

La plupart des mineurs et des jeunes n’ont pas les moyens ou le droit d’investir dans certains domaines. Il existe cependant des produits spécialement dédiés comme le Livret jeune pour les 12-25 ans, voire des livrets "bébé", proposés par certaines banques. Ils ont également le droit d’avoir un livret A. Cela peut être un moyen pour leurs parents de s’affranchir des plafonds de leurs propres livrets réglementés ou de constituer un premier pécule à leur progéniture. Mais plus généralement, il s’agit d’un bon exercice pour apprendre à épargner. Les sommes en question seront souvent faibles, mais cela préparera à l’étape suivante.

Quels investissements pour les jeunes actifs ?

La période allant de 30 à 40 ans est sans doute la plus complexe en matière d’épargne. La situation familiale, personnelle et le niveau de rémunération peuvent être très différents selon les cas. Il est cependant important de commencer à placer son argent. On se constituera d’abord une épargne de précaution sur un livret réglementé pour pallier les coups du sort. C’est également le moment de réaliser un premier investissement immobilier. Cela peut passer par l’alimentation d’un Plan épargne logement.

Le Plan épargne actions peut également être une option, car les dépôts sont libres. En effet, au début de la vie active, il est préférable d’opter pour des produits qui n’imposent pas de versements automatiques ou de minimum. Cela permettra de garder plus de flexibilité. Mais pour ceux qui ont déjà des revenus confortables, il sera possible de commencer à investir à plus long terme.

Quels investissements après 40 ans ?

Si chaque cas est différent, on considère souvent la quarantaine comme une période charnière. Généralement, on bénéficie alors d’une vision plus claire de ses besoins et capacités à long terme. Il sera alors temps d’investir dans une assurance-vie si ce n’est pas fait. Souvent, l’achat de la résidence principale aura déjà été fait. L’investissement locatif ou d’une résidence secondaire peut alors être opportun pour se constituer un patrimoine sécurisant. C’est également le moment de préparer sa retraite avec par exemple un PER.

Peut-on investir à la retraite ?

En principe, la plupart des investissements réalisés au cours de sa vie active servent à préparer sa retraite. A priori, ce n’est pas l’âge le plus propice à l’investissement. Toutefois, les seniors disposant de fonds peuvent encore les placer pour améliorer leur quotidien, éviter de devenir dépendant de leurs enfants et préparer leur succession. L’investissement locatif reste une solution de même que l’assurance-vie dont la fiscalité est très avantageuse pour l’héritage. La SCPI permet de miser sur l’immobilier sans y consacrer des sommes importantes. La donation peut aussi être considérée comme une forme d’investissement. Elle permettra en effet de limiter les frais de succession dans certains cas.


Victor LEFEBVRE pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info