L'Allocation de soutien familial revalorisée de 50% en novembre : à qui cette aide est-elle destinée ?

Publié le 27 octobre 2022 à 17h26
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Comme annoncé le mois dernier par le gouvernement, l'allocation de soutien familial, qui bénéficie à plus de 800.000 familles monoparentales, va être revalorisée de 50%.
Les parents remplissant les conditions sont invités à formuler une demande.
TF1info vous dit tout ce qu’il faut savoir.

Un coup de pouce bienvenu par les temps qui courent. Comme annoncé le mois dernier par le gouvernement, l'allocation de soutien familial sera revalorisée de 50% dès le mois de novembre 2022. Cette aide de l’État, versée par les Caisses d’allocations familiales (Caf) ou la Mutualité sociale agricole (MSA), bénéficie aujourd’hui à plus de 800.000 familles monoparentales, pour qui la charge parentale est décuplée. 

Comment bénéficier de l'aide ? Quand la hausse sera-t-elle effective ? La rédaction TF1info vous dit tout.

À qui est destinée l’allocation de soutien familial ?

Cette aide est destinée à soutenir financièrement les familles monoparentales et les personnes qui s’occupent d’un enfant privé de l’aide d’un ou de ses deux parents. Elle peut également être versée si la pension alimentaire pour vos enfants est en cours de fixation ou si son montant est inférieur à celui de l’allocation de soutien familial ou si elle n’est pas versée du tout par l'autre parent.

La revalorisation de 50% sera-t-elle automatique ?

Les familles qui bénéficient déjà de cette aide n’ont aucune démarche à faire, indique la Caf. L’augmentation sera effective lors du versement à compter du 5 décembre 2022. De même, les parents ayant déjà effectué une demande et dont la pension alimentaire versée sera inférieure à 184,41 euros en novembre, verront le complément ajouté automatiquement en décembre, précise-t-elle. 

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Cette aide est versée sans conditions de ressources à toutes les personnes qui élèvent seules un enfant privé de l’aide de l’un ou des deux parents. Seuls impératifs, vous devez résider en France (Métropole et DOM) et remplir les conditions de régularité de séjour si vous êtes de nationalité étrangère. À noter que si le ou les enfants dont vous avez la charge sont nés à l’étranger, il faudra, bien évidemment, justifier de leur entrée régulière en France. 

Quels montants pouvez-vous percevoir ?

Le montant du 1er juillet 2022 au 31 mars 2023 est de 122,93 euros par mois et par enfant à charge si vous élevez seul votre enfant (184,41 euros à partir du 1er novembre 2022). Et il est de 163,87 euros par mois et par enfant à charge si vous avez recueilli un enfant privé de l'aide de ses deux parents (245,80 euros à partir du 1er novembre 2022). 

Le versement s'arrêtera à compter du mois du vingtième anniversaire de l’enfant ; si vous reprenez une vie commune (concubinage, Pacs, mariage ou remariage) sauf si vous avez recueilli un enfant dont vous n’êtes ni le père, ni la mère ; ou encore si vous n’assumez plus la responsabilité affective, éducative et financière de l’enfant.

Lire aussi

Quelles démarches pour en bénéficier ?

Il suffit de se rendre sur le site de la Caf et de faire une demande en ligne. Entrez vos identifiants, puis allez dans "L'espace Mon compte" et sélectionnez "Simuler ou demander une prestation". Si vous n’êtes pas allocataire, rendez-vous dans la rubrique "Faire une demande de prestation" pour créer votre espace personnel et faire votre demande. 

À noter : pour un enfant orphelin, l'allocation de soutien familial est versée automatiquement si vous avez déclaré le décès du parent concerné. Si vous étiez séparé du parent décédé, il faudra contacter votre Caf.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info