Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Le plafond des titres restaurant passe de 19 à 95 euros pour faire ses courses

S.L
Publié le 23 avril 2020 à 12h05
JT Perso

Source : TF1 Info

TEMPORAIRE - Le ministère du Travail a confirmé à TF1 qu'un déplafonnement des titres restaurant allait être mis en place le temps du confinement. Il est aujourd'hui possible de faire des courses à hauteur de 19 euros avec des tickets restaurant ou des chèques déjeuner. Ce plafond passera à 95 euros.

Faute de restaurants ouverts, les chèques déjeuner et autres tickets restaurant distribués à certains salariés n'ayant pas accès à une restauration collective restent inutilisés en ce moment. Mais le ministère du Travail a annoncé à TF1 jeudi le déplafonnement du montant payable en tickets restaurant dans les supermarchés, confirmant une information de RTL.

Aujourd'hui de 19 euros, il sera porté à 95 euros. Une très forte hausse qui permettra de remplir son panier sans sortir sa carte bancaire.   "Concrètement cela veut dire qu'il sera possible de payer en une seule fois ses courses alimentaires avec ses tickets restaurant", précise le ministère, ajoutant que ce dispositif sera arrêté dès que les restaurants rouvriront. Quand les restaurants rouvriront, "une mesure similaire sera prise pour le paiement dans les restaurants".

Le ministère précise néanmoins que cette mesure est temporaire et prendra fin au moment où les cafés et restaurants rouvriront. A ce moment-là, le déplafonnement s'appliquera aux dépenses faites dans les restaurants afin de soutenir l'activité de ces derniers, rudement touchés par le confinement. 

Lire aussi

Cette mesure vise à soutenir le pouvoir d'achat des Français, alors que 4 millions de salariés bénéficient de chèques déjeuner et de tickets restaurant, ainsi que l'activité de la restauration.  Un décret conjoint avec le ministère de l'Economie sera pris "d'ici la fin  de la semaine prochaine", indique le ministère. 

Autre décision, toujours pour aider les restaurateurs, le montant des titres restaurants périmés qui allaient auparavant aux comités d’entreprise devraient être destinés à un fonds de solidarité pour les restaurants. Le marché des titres restaurant représente plus de 6 milliards d'euros par an.


S.L

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info