Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Niveau de vie, chômage, dépenses... le moral des ménages dégringole comme jamais

Publié le 28 avril 2020 à 12h04
Niveau de vie, chômage, dépenses... le moral des ménages dégringole comme jamais

Source : Thinkstock

HISTORIQUE - La crise sanitaire, et ses conséquences économiques, ne laisse pas indemne le moral des ménages. L'indice de confiance des ménages de l'Insee subit en avril sa plus forte chute depuis sa création il y a près de 50 ans.

C'est la plus forte baisse jamais enregistrée. L'indice de confiance des ménages a chuté de 8 points en avril, selon les statistiques publiées ce mardi 28 avril par l'Insee. Cet indicateur, créé en 1972, évalue le ressenti des Français sur leur environnement économique. 

Sa chute brutale est directement liée au confinement mis en place pour lutter contre la circulation du coronavirus. Cette enquête mensuelle a en effet été menée du 27 mars au 18 avril, donc en plein confinement (celui-ci court depuis le 17 mars). A noter que la précédente collecte de mars s'était quant à elle déroulée en grande partie avant le début de cette période inédite.

Le pessimisme semble ainsi prendre désormais le dessus. Le solde d'opinion des ménages (c'est-à-dire la différence entre les réponses positives et négatives) sur le niveau de vie futur a en effet connu une telle dégringolade qu'il se situe désormais à -71. Il s'agit du niveau le plus bas "jamais atteint depuis le début de l'enquête", précise l'Insee. 

Les craintes de voir le chômage augmenter se sont pour leur part très fortement intensifiées. Le solde (+ 42 points) atteint ainsi "un niveau inégalé depuis juillet 2015". La hausse record de 7,1% en mars du nombre de chômeurs en catégorie A, dévoilée ce lundi 27 avril par Pôle emploi (après l'enquête de l'Insee), a ainsi donné raison aux ménages. 

Lire aussi
Hausse record du chômage au mois de marsSource : JT 20h Semaine

Concernant les perspectives des Français sur leurs dépenses, le tableau n'est pas beaucoup plus réjouissant. La proportion des ménages estimant qu'il est opportun d'effectuer des achats importants a lourdement chuté de 43 points pour atteindre là aussi son plus-bas historique. 

Source : Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages - avril 2020 - Insee
Source : Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages - avril 2020 - Insee - Capture / insee

En revanche, la part de ceux estimant qu'il est opportun d'épargner a un peu diminué alors même qu'ils sont plus nombreux à avoir le sentiment que leur capacité d'épargne actuelle augmente de nouveau. Quant à une éventuelle inflation, la perspective d'une hausse des prix aux cours des douze prochains mois est redoutée par bien plus de ménages que lors de la précédente enquête. 


Laurence VALDÉS

Tout
TF1 Info