Pôle emploi : les allocations chômage revalorisées mercredi pour 3 millions de personnes

L. V.
Publié le 30 juin 2020 à 15h00
Pôle emploi : les allocations chômage revalorisées mercredi pour 3 millions de personnes

Source : AFP

HAUSSE - Le conseil d'administration de l'Unedic annonce ce mardi sa décision de revaloriser les allocations chômage de 0,4% à partir de mercredi 1er juillet. Cette mesure concerne 92% des demandeurs d'emploi indemnisés.

Comme chaque année au 1er juillet, les allocations Pôle emploi sont légèrement revues à la hausse. L'Unédic, l'organisme chargé d'assurer la gestion de l'assurance chômage, a ainsi annoncé ce mardi 30 juin par voie de communiqué que son conseil d'administration avait décidé de les revaloriser de 0,40%.  Au total, 92 % des demandeurs d’emploi actuellement indemnisés par l’Assurance chômage, soit environ 3 millions de personnes, sont concernés.

"À partir du 1er juillet 2020, l’allocation minimale, la partie fixe de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) et le seuil minimum de l’ARE pour les allocataires effectuant une formation sont revalorisés de 0,40 %. De même, les salaires de référence, intégralement constitués par des rémunérations anciennes d’au moins 6 mois servant au calcul de l’allocation, augmentent de 0,40 %", indique en effet l'organisme.

Voici concrètement comment varient les montants : 

• L’allocation minimale passe à 29,38 euros par jour, contre 29,26 euros précédemment.

• La partie fixe de l’ARE passe à 12,05 euros par jour indemnisé, contre 12,00 euros précédemment. Elle s’ajoute à la partie proportionnelle de l’allocation qui équivaut à 40,4 % de l’ancien salaire.

• L’allocation minimale ARE Formation passe à 21,04 euros par jour, contre 20,96 euros précédemment.

A noter, comme le précise l'Unédic, que la revalorisation de l’allocation minimale et de la partie fixe s’applique à l’ensemble des allocataires concernés par ces paramètres dès le premier jour de leur revalorisation. L’augmentation des salaires journaliers de référence concerne quant à elle les allocataires indemnisés depuis plus de 6 mois, soit environ 2,4 millions de personnes. Pour environ 470 000 allocataires, seule la revalorisation de la partie fixe s’applique. 


L. V.

Tout
TF1 Info