Impôts 2024 : tout savoir sur la campagne de déclaration de revenus qui débute le 11 avril

Publié le 2 avril 2024 à 17h11

Source : TF1 Info

D'après des informations confirmées à TF1info, il sera possible de déclarer ses revenus à compter du jeudi 11 avril prochain.
Selon votre département de résidence, vous disposerez de six, sept ou huit semaines pour être en règle.
Voici ce qu'il faut savoir sur la prochaine campagne d'impôts.

La déclaration de revenus, c'est (bientôt) reparti. D'après des informations de plusieurs médias confirmées par la direction générale des Finances publiques à TF1info, la campagne de déclaration des revenus de l'année 2023 débutera le jeudi 11 avril prochain. À compter de cette date, il sera possible de remplir le formulaire sur le site officiel des impôts afin de connaître le montant total à payer (ou le remboursement) au titre de l'année 2023.

Un coup d'envoi officiel... et un coup de sifflet final de la campagne qui dépend, comme chaque année, de votre lieu de résidence. Comme indiqué ces dernières semaines par TF1info, les habitants des départements 1 à 19 et les résidents de l'étranger auront jusqu'au 23 mai, à 23h59, pour déclarer leurs revenus. Ceux des départements 20 à 54 bénéficieront d'une semaine supplémentaire (30 mai), tandis que pour tous les autres, la date limite est fixée au 6 juin prochain.

Des pénalités pour les retardataires

Comme toujours, mieux vaut déclarer ses revenus en temps et en heure pour ne pas risquer une pénalité. Car celle-ci peut rapidement devenir salée. "Si vous déclarez vos revenus en retard, votre impôt sera majoré d'une pénalité", est-il indiqué sur le site de l'administration française. Elle s'élève à "10% en l'absence de mise en demeure, 20% en cas de dépôt tardif de la déclaration dans les 30 jours, et 40% lorsque la déclaration n'a pas été déposée dans les 30 jours suivant la réception d'une mise en demeure". S'ajoutent également "des intérêts de retard" de "0,2% de l'impôt dû par mois de retard".

Cette année, le gouvernement maintient l'évolution de son barème d'impôts en fonction de l'inflation. Celle-ci s'est portée à 3,7% en 2023, selon l'Insee. Le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, avait indiqué ces derniers mois que les barèmes augmenteraient de 4,8% sur chaque tranche d'imposition. Dès lors, vous paierez moins d'impôts que l'an dernier si vous avez été augmenté de moins de 4,8%. Une manière de préserver le pouvoir d'achat, fait valoir l'exécutif.

En outre, si votre nouvel avis d'imposition vous oblige à payer plus de 300 euros, la somme sera, comme chaque année, prélevée en quatre fois entre septembre et décembre 2024. En revanche, s'il vous reste moins de 300 euros à payer, le prélèvement sera unique, en septembre prochain. L'éventuel remboursement, lui, interviendra avant, "à l'été". Dans les deux cas, vous avez jusqu'à la fin du mois d'août pour mettre à jour vos coordonnées bancaires auprès de l'administration fiscale.


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info