Votre pouvoir d'achat

La taxe "abri de jardin" augmente de 7% : ces subtilités qui permettent d'y échapper

Léa Tintillier | Reportage TF1 Perrine Mislanghe, François Guinle, Lucie Camasse
Publié le 30 mai 2022 à 15h33
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Installer un abri de jardin coûtera plus cher cette année.
La taxe d'aménagement augmente en effet de 7% en 2022.
Mais quelques subtilités existent pour ne pas la payer.

Lorenzo a acheté sa nouvelle maison il y a quelques mois. Dès son arrivée, il a fait construire un abri de jardin, un bâtiment indispensable pour ce bricoleur. "Quand on a une maison, on ne peut pas faire autrement. Un garage, en principe, c’est pour une voiture. Dès qu’on met une voiture, il n’y a plus de place. Donc, il faut un abri de jardin pour pouvoir stocker tous les outils", explique-t-il dans le reportage du 13H de TF1 en tête de cet article. 

Cet espace volumineux de 18 m² va lui coûter un peu plus cher cette année. Pour cause, la taxe d’aménagement, autrement appelée taxe "abri de jardin", augmente de 7%. Payée une seule fois, après l'installation, elle concerne les constructions extérieures tels que les cabanes, maisonnettes, garages, bungalows ou encore les caravanes. À noter qu'elle recouvre aussi les piscines ou encore les panneaux solaires posés dans un jardin, mais là les bases restent les mêmes que l'an dernier. 

Le montant de la taxe varie selon le taux d’imposition de la commune et du département (le ministère de la Cohésion des territoires a mis en place un simulateur permettant de le calculer). Lorenzo, lui, devra débourser plus de 400 euros. "Toujours pareil, des taxes, des taxes, des surtaxes… On n’en finit pas", peste-t-il. 

Les abris de moins de cinq mètres carrés exemptés

Son voisin Gérard, lui, a plus de chance. Son cabanon fait moins de 5 m². Il est donc exempté de taxe. Si comme Gérard, votre abri de jardin est inférieur à 5 m² et que la hauteur est en dessous de 1,80 m, vous ne la paierez pas. Et seuls les espaces clos sont concernés par cette taxe. Ainsi, les pergolas ou abris ouverts n'entrent pas dans son champ.

Dans une entreprise de construction d’abris de jardin en bois que visite TF1, on a trouvé la parade. Une gamme de petits cabanons a été développée. "C’est comme une grande armoire de jardin", explique le directeur. "La typologie se fait soit en 2 m², soit en 4 m² et c’est un abri qui peut être évolutif. Normalement, ces abris ne seront pas imposés sur cette nouvelle taxe", poursuit-il.


Léa Tintillier | Reportage TF1 Perrine Mislanghe, François Guinle, Lucie Camasse

Tout
TF1 Info