Les conditions d'échange et d'annulation de billets de train ont été modifiées.
Les pénalités dont vous devrez vous acquitter sont alourdies.
Voici les nouvelles règles.

Pour annuler ou échanger son billet de train, en temps normal, pas facile de s'y retrouver. Des clients en témoignent : "Même pour faire sa réservation, c'est compliqué. Tout est compliqué", commente une femme. Et les choses se sont encore plus compliquées ces derniers jours : la SNCF a modifié ses conditions d'échange et de remboursement des billets de TGV et Intercités.

Par exemple, si vous aviez réservé un billet pour le 12 mars, vous pouviez jusqu'ici l'annuler ou l'échanger gratuitement jusqu'au 9 mars inclus. Désormais, il faudra s'y prendre dès le 6 mars, soit six jours avant le trajet. Quant aux frais d'annulation, ils passent de 15 à 19 euros.

À ces nouvelles conditions, s'ajoute une hausse de 5% du prix des billets. Pour certains, le train n'est plus une option. Il y a moins de souplesse et plus de frais. Pour Olivier Gayraud, juriste à la CLCV, la politique de la SNCF manque de cohérence : "On est en totale contradiction. Avec sa politique, elle veut inciter les voyageurs à souscrire aux billets les plus en amont possible. Il faut accepter le fait qu'il y ait des annulations à la dernière minute. C'est très compliqué d'avoir une vue aussi grande sur son emploi du temps".


La rédaction de TF1info | Reportage Mérième Stiti, Manon Debut, Aurore Coulon

Tout
TF1 Info