Les ménages se chauffant au bois vont bénéficier d’un coup de pouce de l’État.
Les contours de cette nouvelle aide seront détaillés début décembre.
On fait le point sur ce qui se profile.

Pour Christophe, livreur de bois de chauffage, le mois de novembre, c’est un peu la course. Chaque jour, il livre onze palettes de bois et encaisse les factures. Et cette année, c’est souvent compliqué. "Ça a augmenté. C’est dû à la difficulté d’avoir du produit. Souvent, on me demande si on peut payer en deux fois, trois fois", affirme-t-il. 

En moyenne, le prix du bois a augmenté de 30% en un an. C’est pourquoi le gouvernement a décidé de mettre en place une nouvelle aide : un chèque chauffage au bois. Son montant, encore à l’étude, devrait se situer entre 100 et 200 euros. Il sera versé au début de l’année 2023 pour les mêmes bénéficiaires que le chèque énergie. 

Une enveloppe de 230 millions d’euros

Si l’aide est bienvenue, elle semble insuffisante pour les grosses factures. "Ici, j’ai à peu près une facture de 1500 euros par an, donc 100 euros, ce n’est pas énorme", regrette un homme. Comme lui, ils sont 6,5 millions de foyers en France à se chauffer au bois. 

Grâce à ce futur chèque chauffage au bois, valable pendant deux ans, ils pourront payer toutes leurs factures énergétiques : le bois mais aussi le gaz ou le fioul. En attendant, chacun s’adapte. "On n’avait pas le budget pour prendre tout d’un coup comme c’est plus cher, donc on va devoir faire un réassort", explique un autre homme. Les contours de cette nouvelle aide seront détaillés courant décembre. Le coût pour l’État est de 230 millions d’euros. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Matthieu Poissonnet, Chloé Ebrel

Tout
TF1 Info