Le 13H

Crédit instantané jusqu'à 2000 euros : aussi facile que risqué ?

TF1 | Reportage Tiphaine Leproux, Corinne Chevreton, Hélène Massiot
Publié le 19 mai 2022 à 16h40, mis à jour le 19 mai 2022 à 17h10
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Plusieurs banques proposent désormais des crédits instantanés qui s'obtiennent d'un simple clic.
L'emprunt - jusqu'à 2000 euros - est accordé en moins de 24 heures.
Avant de s'engager, il convient toutefois de connaître les risques.

Emprunter jusqu’à 2000 euros en quelques clics, c’est que vous proposent de plus en plus de sites Internet et d'applications. Des crédits instantanés qu’il est possible de débloquer en quelques heures, moyennant certains frais. Si certains passants interrogés par les équipes du 13H estiment que cette solution peut répondre "ponctuellement" à des besoins, d'autres se méfient de la tentation de multiplier les crédits de façon "ingérable".

Concrètement, ces prêts sont à rembourser en moyenne sur trois mois maximum. Et c’est une première, une grande banque vient tout juste de proposer son propre crédit instantané. Le taux d'intérêt est à 0%, les frais d’ouverture oscillent entre 2 et 20  euros. Mais dans cet établissement, l'offre est destinée à certains clients éligibles selon leurs revenus et leurs éventuels crédits déjà en cours. Des conditions qui peuvent beaucoup varier selon les enseignes. 

Capture TF1

Taux d'intérêt jusqu’à 2000%

De nombreuses personnes se disent d'ailleurs méfiantes. "Ça incite à vivre au-dessus de ses moyens, et à se retrouver avec des  crédits exorbitants avec des intérêts dingues", commente une jeune femme. "En général, ce sont des taux assez élevés donc ça ne m'intéresse pas", prévient un autre passant. En effet, ces mini-crédits ne sont pas encadrés. Selon des associations de consommateurs, certaines banques en ligne peuvent proposer des taux d'intérêt faramineux, jusqu’à 2000% sur des petits montants empruntés.

Autre point de vigilance : "Si le client ne rembourse pas dans les temps, il finit par être inscrit au fichier des incidents de remboursement d'emprunt" de la banque de France, met en garde Caroline Messager, fondatrice de la néobanque Pixpay. Ces pénalités peuvent être de plusieurs dizaines d’euros par semaine. Avant de vous engager il est conseillé de bien lire les conditions et d'utiliser les simulateurs pour ne pas avoir de mauvaises surprises. 


TF1 | Reportage Tiphaine Leproux, Corinne Chevreton, Hélène Massiot

Tout
TF1 Info