Les prêts sur gage se multiplient face à la hausse des prix.
Le principe : un bijou, un meuble ou un bibelot contre une somme d'argent pour boucler les fins de mois.
La grande majorité des Français rachètent ensuite leurs biens contre remboursement du prêt.

Ces deux amies sont venues s'informer sur la valeur d'une bague. Leur bijou est expertisé sur le champ. Pour valider leur dépôt, une pièce d'identité et une signature suffisent. La somme d'argent reçue en échange va permettre de couvrir les frais du quotidien. 

8 dépôts sur 10 sont récupérés par leur propriétaire

Dans les réserves, des centaines d'objets sont laissés au dépôt. Bijoux, bibelots, instruments de musique attendent d'être rendus à leur propriétaire contre le remboursement de la somme prêtée. On appelle cela un prêt sur gage. De plus en plus de Français ont recours à cette pratique.

Aller "chez ma tante" ou au "Mont-de-Piété", deux expressions pour une même démarche. Les particuliers sont de plus en plus nombreux à faire appel au Crédit Municipal, une solution face à l'augmentation du coût de la vie. À Strasbourg, huit dépôts sur dix sont récupérés par leur propriétaire en moyenne.

Chez un négociant en or, la fréquentation est en forte hausse depuis l'année 2022. Une cliente est venue vendre des pièces d'or et des bijoux de famille. Le cours de l'or étant très haut, les particuliers ont une raison supplémentaire pour aller fouiller dans leurs fonds de tiroirs avec pourquoi pas une bonne surprise à la revente.


S.J | Reportage Philippe Vogel, Laurence Claudepierre, Eric Schings

Tout
TF1 Info