La flambée des prix de l'énergie

"Je me sens trahie" : la colère de clients de Mint Energie face à l'explosion de leur facture d'électricité

M.G | Reportage TF1 Florence De Juvigny, Jean-Vincent Molinier
Publié le 8 avril 2022 à 9h53
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Les clients de la société Mint Energie ont récemment vu leur facture augmenter jusqu'à 800%.
Ils dénoncent des conditions de leur contrat changées sans leur accord explicite.

La pilule ne passe pas. Dans un contexte de flambée généralisée des prix, et notamment de ceux de l'énergie, certains Français ont découvert avec stupeur l'explosion de leur facture d'électricité. De nombreux clients de Mint Energie -  fournisseur qui se vantait pourtant de vendre une énergie verte à moindre coût - se retrouvent au cœur de la tourmente. 

Marine Berthoumieux, qui témoigne dans le reportage de TF1 en tête de cet article, a reçu un simple e-mail pour lui annoncer que sa note, 78 euros par mois, allait désormais s'élever à... 344 euros mensuels. "Cela représente un tiers de ma retraite", se désespère-t-elle, "donc la maison payée, l’électricité payée… je suis à découvert dès le 8 avril". Seule solution, contacter le service client... qui reste injoignable. "J’ai appelé 20 fois. Les opérateurs sont, systématiquement, tous occupés. Ça a duré trois heures donc j’ai fini par lâcher l’affaire et résilier", raconte-t-elle, irritée. "Je suis très, très en colère", martèle-t-elle. 

J’étais prête à payer un petit peu plus pour des choix concernant la planète. Mais en fait, je me suis sentie complètement arnaquée

Adeline Laffitte, cliente de Mint Energie

Comme elle, Adeline Laffitte payait, jusqu'ici, 134 euros d'électricité par mois. Seulement, son fournisseur d’énergie lui prélève dorénavant 997 euros par mois. "J’ai paniqué parce que c’est le prix d’un loyer. Avec cette histoire, je me sens flouée, trahie. J’étais prête à payer un petit peu plus pour des choix concernant la planète. Mais en fait, je me suis sentie complètement arnaquée", fustige la Parisienne. 

D'après l'entreprise, ils seraient 2 000 sur 220.000 clients à vivre une situation similaire.

Contexte défavorable et erreurs

Selon Mint Energie, cette flambée s'explique d'abord et avant tout par un contexte défavorable, et notamment la guerre en Ukraine. Le conflit est venu accentuer une tendance déjà inflationniste. C'est d'ailleurs pour cette raison que certains contrats passés avec ses clients ont été modifiés en automne dernier : alors que l'offre signée était indexée sur le tarif réglementé - c'est-à-dire le "tarif bleu" d’EDF -, ils ont été indexés en fonction des fluctuations des marchés. L'opérateur montpelliérain aurait notifié ce changement par mails à ses clients en disant que, s’ils ne s'y opposaient pas par écrit, ces nouveaux prix s’appliqueraient dès le mois suivant, rapporte La Dépêche. Une pratique légale, affirment les autorités, à condition de prévenir un mois en avance. "Le code de la consommation dit que l’information se fait par courrier ou voie électronique, si le consommateur est d’accord", confirme dans la vidéo du 20H ci-dessous Frédérique Friaud, directrice régionale des services du médiateur national de l’énergie. 

Facture d'électricité : la mauvaise surprise des clients de certains opérateursSource : JT 20h Semaine
JT Perso

Autre motif invoqué, le rachat de Planète Oui, un autre fournisseur d'énergie verte. À cette occasion, Mint Energie a réévalué la consommation de ses nouveaux clients, commettant potentiellement quelques erreurs. "On a peut-être fait une bêtise. Cela veut dire que, pour l’instant, on rembourse. On va étudier, de façon sereine, ce qui a pu se passer", indique à TF1 Kaled Zourray, directeur général de Mint Energie.

Une nouvelle procédure judiciaire ?

Pour autant, certains clients envisagent déjà de porter plainte. Mint Energie pourrait donc se voir embarquer dans une deuxième procédure judiciaire, après celle ouverte en novembre dernier. L'association de consommateurs, CLCV, avait alors assigné en justice quatre opérateurs d'électricité - ekWateur, GreenYellow (Cdiscount), Mint Energy et Ovo Energy - pour des pratiques commerciales jugées trompeuses. Leur était reprochée la transformation, sans le consentement explicite du client, d'une offre indexée sur le tarif réglementé de vente en une offre indexée sur les fluctuations du marché de gros. "Cela rend l'offre bien plus risquée", soulignait la CLCV. 

Lire aussi

L'augmentation, "dans certains cas d'une façon très importante", du prix de l'offre d'un client, en se bornant à une information limitée par courriel, était également dans le viseur de l'association.


M.G | Reportage TF1 Florence De Juvigny, Jean-Vincent Molinier

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info