VIDÉO - Facture excessive : une retraitée nantaise "assommée" par une note d'eau de 3500 euros

par La rédaction de TF1info TF1 | Reportage N. Hesse, S. Guerche
Publié le 10 février 2023 à 19h01, mis à jour le 10 février 2023 à 19h22

Source : JT 13h Semaine

Une femme de 90 ans qui paie habituellement 400 euros d'eau à l'année a reçu une facture au montant exorbitant.
Son histoire est loin d'être cas isolé.
Mais cette situation est encadrée par la loi.

C'est sans doute le pire cauchemar de tous les consommateurs : trouver dans sa boite aux lettres une facture d'eau ou d'électricité au montant exorbitant et injustifié. C'est à ce choc qu'a dû faire face une Nantaise de 90 ans, qui paie habituellement 400 euros à l'année. En janvier 2022, sa facture d'eau s'est élevée à pas moins 3 528,81 euros, soit une consommation de plus de 3.000 litres d'eau par jour et par an, équivalent à la moitié d'une piscine olympique. 

"3.300 litres par jour, où voulez-vous que je les mette ? Vous êtes assommée et vous n'y croyez pas, et vous vous dites que ça va s'arranger forcément", réagit Blanche Marchesseau dans le reportage de TF1 à retrouver en tête de cet article.

Le fournisseur doit vous avertir

Afin de comprendre, la retraitée, qui ne peut plus faire couler de l'eau sans éprouver une certaine appréhension, a fait appel à un expert. Ce dernier n'a détecté aucune fuite. De son côté, le fournisseur d'eau, la ville de Nantes, parle de surconsommation accidentelle et déclare avoir alerté la propriétaire. 

Mais pour la retraitée, ce montant astronomique pourrait être lié à des travaux réalisés devant chez elle, qui auraient pu endommager le compteur. "Je n'explique la chose que par les vibrations ou les chocs que ces machines ont fait en creusant parce que la maison vibrait", réagit celle dont l'histoire est loin d'être un cas isolé.

Selon la loi, en cas de consommation anormale, votre fournisseur d'eau doit vous avertir avant de vous envoyer la facture. "Ce courrier est obligatoire, si vous ne l'avez pas reçu, vous n'aurez pas à payer un supplément", détaille auprès de TF1 Hervé Le Borgne, président de l'UFC-Que Choisir Nantes Loire-Atlantique. "Dans ce courrier, on vous explique qu'il vous faut rechercher la fuite à l'aide d'un professionnel pour obtenir la limitation, le plafonnement de ce supplément", poursuit-il.

À noter que l'augmentation est jugée anormale "dès lors que votre consommation excède le double du volume moyen consommé au cours des 3 dernières années", selon le site servicepublic.fr.  En cas de volonté de contester une facture, il est nécessaire de s'adresser au Médiateur de l'eau.


La rédaction de TF1info TF1 | Reportage N. Hesse, S. Guerche

Tout
TF1 Info