Le 13H à vos côtés

J’ai abimé ma portière de voiture en l’ouvrant en pleine tempête : le 13H à vos côtés

par Thierry COIFFIER
Publié le 25 janvier 2023 à 12h24, mis à jour le 25 janvier 2023 à 14h16
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Dans "Le 13H à vos côtés", le JT de TF1 vous accompagne face aux problèmes que vous rencontrez au quotidien.
Ce mercredi, une question à propos d'une mésaventure survenue lors de la récente tempête Gérard.
Thierry Coiffier y répond sur le plateau de Marie-Sophie Lacarrau.

Marie, de Basse-Goulaine, en Loire Atlantique, a ouvert la portière de son véhicule pendant la tempête Gérard. Sous l’effet du vent, celle-ci s’est ouvert en grand et a buté contre sa table de ping-pong. Que peut-elle faire ? 

Que faire quand votre véhicule est endommagé à la suite de violentes intempéries ? Il faut tout d'abord regarder votre contrat d’assurance auto. Si vous êtes assuré "Tous Risques", pas de problème : vous serez indemnisé pour la réparation. En revanche, ça se complique quand vous êtes assuré "au tiers" comme Marie. Parce qu’on le rappelle, cette formule ne couvre que les dommages matériels ou corporels infligés à autrui, et non à soi-même. Même si un arrêté de catastrophe naturelle a été pris dans votre département, vous ne pourrez bénéficier d’aucune indemnisation si vous êtes assurés "au tiers".

Lire aussi

Si vous souhaitez que votre véhicule soit assuré en cas de tempête, il y a des moyens. Il existe une "Garantie Tempête", qui est incluse dans les contrats "Tous Risques" et dans certains contrats "au tiers", les contrats Tiers Plus, Tiers étendu, etc... Si vous en bénéficiez, il y a quelques conditions pour qu’elle puisse s’appliquer :

- La tempête doit avoir touché une zone assez étendue, il faut que de nombreux véhicules aient été endommagés dans un rayon de 5 km autour de vous.

- Le vent doit avoir soufflé à plus de 100 km/h, il est possible de demander  un certificat d’intempérie à Météo France, il vous en coûtera environ 70 euros.

- Vous ne serez pas remboursé si vous étiez au volant au plus fort de la tempête.

- Enfin, vous devez avertir votre assureur dans les 5 jours qui suivent la tempête

Pour aller plus loin, lisez ce papier très complet de l’Institut national de la consommation.

Posez vos questions

Si vous avez vous-même une question, vous pouvez la poser directement en vidéo en vous rendant sur notre page dédiée.

Vous pouvez également  l’envoyer par mail à l'adresse suivante : le13havoscotes@tf1.fr.


Thierry COIFFIER

Tout
TF1 Info