Maisons fissurées par la sécheresse : que change l'état de catastrophe naturelle pour l'indemnisation ?

par La rédaction de TF1 | Reportage : Lise Cloix, Nicolas Forestier, Marine Poujol
Publié le 5 mai 2023 à 11h55

Source : JT 20h Semaine

Après la sécheresse historique de 2022, beaucoup de maisons se fissurent à cause de la rétractation des sols.
Mercredi, l'état de catastrophe naturelle a été décrété dans 59 départements.
Les propriétaires devraient être plus rapidement indemnisés.

Depuis bientôt un an, la maison de Jérémy Rael, habitant sinistré à Saint-Paul (Gironde), est recouverte de fissures, à l'extérieur comme à l'intérieur. Cette chambre, filmée dans le reportage en tête d'article, menace même de s’effondrer à cause de la sécheresse. Dans sa commune comme dans 3000 autres en France, l’état de catastrophe naturelle vient d’être reconnu, après une sécheresse extrême, l’été dernier.

Dans le Gard, Sonia, une habitante sinistrée, attendait cette annonce avec impatience. Elle vient tout juste de rembourser un prêt sur 20 ans pour sa maison. Un soulagement, mais ce décret n’est pas une garantie. Les racines d’un arbre proche de la maison ou une gouttière qui fuit, et l’assurance peut minimiser la cause de la sécheresse.

Une fois les réparations effectuées, elles sont censées durer. Mais avec la sécheresse qui perdure, le maire de Saint-Paul (Gironde), Jean-Pierre Duez, s’inquiète de nouvelles fissures chaque année. Dans cette commune, une trentaine de foyers ont signalé des fissures en 2023. Aucune maison ne sera rénovée avant l’été.


La rédaction de TF1 | Reportage : Lise Cloix, Nicolas Forestier, Marine Poujol

Tout
TF1 Info