Mon jardin a été ravagé par des sangliers, puis-je être dédommagé ? Le 13H à vos côtés

Publié le 17 janvier 2023 à 12h00, mis à jour le 17 janvier 2023 à 13h07

Source : Sujet TF1 Info

Dans "Le 13H à vos côtés", le JT de TF1 vous accompagne face aux problèmes que vous rencontrez au quotidien.
Aujourd'hui, une question de Camille : son assurance refuse de rembourser alors que son terrain et sa clôture ont été ravagés par des sangliers.
Thierry Coiffier lui répond sur le plateau de Marie-Sophie Lacarrau.

Camille de Gauchy, de l’Aisne, a eu une mauvaise surprise un matin : son terrain et sa clôture ont été ravagés par des sangliers. Son assurance refuse de la rembourser, est-ce normal ? 

Depuis 30 ans, la population de sangliers a explosé en France. On l’estime aujourd’hui à environ 1 million ! Pour trouver de la nourriture, les sangliers se rapprochent donc des villes et des villages, occasionnant des dégâts notamment dans les jardins.

C’est ce qui est arrivé à Camille. Son terrain a été totalement labouré par les mammifères. Sa clôture est, elle aussi, endommagée. 

Alors qu’en est-il de la prise en charge de ces dégâts ? Camille estime leur montant à 2000 euros. Si vous habitez dans une zone de chasse, vous pouvez vous retourner contre les organisateurs de la battue au cours de laquelle les sangliers auraient fini dans votre jardin. Mais si ce n’est pas le cas, comme pour Camille, vous allez avoir beaucoup de mal à vous faire rembourser. 

En droit, le sanglier, comme toute la faune sauvage, est en effet considéré comme res nullius. Ce qui veut signifie "n’appartenant à personne" contrairement aux animaux domestiques (dans ce cas, vous pouvez vous retourner contre le propriétaire).

Quant à votre assurance habitation, elle sera inefficace dans la plupart des cas. Sauf si vous avez souscrit à ce que l’on appelle "une garantie jardin". Celle-ci va couvrir les dégâts occasionnés à vos plantes, votre clôture, votre matériel de jardin... Attention, même si vous souscrivez à cette garantie (cela augmentera votre cotisation), vérifiez bien que les dégâts occasionnés par des animaux sauvages sont bien pris en charge. Pour agir en amont, il est possible de renforcer sa clôture pour éviter les intrusions. 

Posez vos questions

Si vous avez vous-même une question, vous pouvez la poser directement en vidéo en vous rendant sur notre page dédiée.

Vous pouvez également  l’envoyer par mail à l'adresse suivante : le13havoscotes@tf1.fr.


Thierry COIFFIER

Tout
TF1 Info