Un bonus pour faire réparer ses équipements électriques et électroniques entre en vigueur ce jeudi 15 décembre, avec une première série d’appareils concernés.
On vous détaille le calendrier et les différents montants du dispositif.

Mauvaise nouvelle pour ce couple de retraités. Leur machine à laver vient de tomber en panne et changer ce modèle pour l’équivalent en neuf leur coûterait près de 400 euros. Finalement, c’est un simple problème de vidange. Le montant de l’intervention s’élève à 84 euros. 

Et depuis ce jeudi 15 décembre, ils peuvent bénéficier d’un bonus réparation directement déduit de leur facture : 45 euros pour un ordinateur portable, 25 euros pour un lave-linge, un réfrigérateur/congélateur, une cave à vin, une tablette ou un téléphone portable. Pour un téléviseur et un vidéoprojecteur, ce sera 30 euros, 15 euros pour un aspirateur, une perceuse/visseuse, un lecteur DVD, un home cinéma, un instrument de musique, un vélo et une trottinette. Enfin, 10 euros pour une machine à café à filtre et un fer à repasser. 

Soit en moyenne 20% du montant de la réparation. "Le but, c’est d’injecter du pouvoir d’achat auprès des Français et injecter aussi un nouveau comportement, un nouveau geste écologique. Tous les Français y ont le droit et c’est véritablement pour prolonger la durée de vie des équipements électriques et électroniques", explique Guillaume Dupary, directeur du développement chez Ecosystem, dans le reportage du 13H de TF1 en tête de cet article. 

"Il faut que les marques nous suivent"

Les clients devront en revanche faire appel à l’un des 500 réparateurs agréés QualiRépar. "Tout est réparable. Il faut que les marques nous suivent sur la façon dont ils fabriquent les appareils, qu’on puisse facilement faire un diagnostic, qu’on puisse facilement avoir accès aux pièces détachées. Il faut arrêter de jeter les choses. Ce n’est pas parce qu’on n’a pas de télé pendant trois jours qu’il faut tout de suite aller en acheter une", déclare Emilie Lecuyer, cogérante de La maison chartraine, qui vend et répare de l’électroménager près de Chartres. Un "indice de réparabilité" est par ailleurs progressivement mis en place en France sur certains équipements, pour aider le consommateur dans son choix au moment de l'achat.

Concernant le bonus, il n’y a pas de limite. Vous pouvez faire réparer plusieurs appareils, car ils se cumulent. Doté de 410 millions d'euros pour six ans, le financement de ce fonds réparation est assuré par les industriels, via les éco-organismes chargés de gérer la fin de vie des appareils. 

L'année 2024 s'ouvrira aux friteuses, imprimantes, robots culinaires et autres fours à micro-ondes. En 2025, seront inclus climatiseurs mobiles, sèche-cheveux, ventilateurs... Seront exclus les produits sous garantie (légale, commerciale, ou via une assurance).


Léa Tintillier | Reportage TF1 Christophe Abel, Olivier Cresta

Tout
TF1 Info