Le 13H

Carburants : ce qu'il faut savoir sur la nouvelle aide de 100 euros

par La rédaction de TF1info | Reportage vidéo Vincent Lamhaut, Bora Agirbas
Publié le 7 décembre 2022 à 15h47
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

L'actuelle ristourne de 10 centimes sur les carburants sera remplacée à la mi-janvier par une aide de cent euros réservée à une partie des automobilistes.
Qui pourra en bénéficier et comment en faire la demande ?
On vous explique ce nouveau dispositif.

À la pompe mercredi, presque tous les automobilistes avaient entendu parler de la nouvelle aide de 100 euros annoncée le matin-même par le gouvernement. "Est-ce que tout le monde va être concerné ?", interroge une automobiliste dans la vidéo de TF1 en tête de cet article. C'est non : pour toucher cette indemnité équivalente à un plein ou un plein et demi, qui remplacera dès le 16 janvier prochain l'actuelle ristourne à la pompe et s’appliquera quel que soit le type de véhicule, y compris les motos et scooters, plusieurs critères sont nécessaires : utiliser son véhicule pour aller au travail et avoir déclaré un revenu fiscal de référence inférieur à 14.700 euros, soit l'équivalent du Smic pour une personne seule. À noter qu'un couple qui travaille et possède deux voitures bénéficiera de 200 euros.

Lire aussi

Rachid, qui parcourt 14 kilomètres par jour pour aller travailler, est concerné. "Ça va améliorer ma situation familiale et ça peut donner quand même un plus", se réjouit-il. Pour toucher l'aide, il devra comme tous les potentiels bénéficiaires se connecter dès le mois de janvier sur le site des impôts et déclarer sur l'honneur avoir réellement besoin de sa voiture pour aller au travail. Il faudra aussi renseigner son numéro fiscal et sa plaque d'immatriculation. L'aide sera versée par virement, environ une semaine plus tard.

En revanche, beaucoup de personnes sont exclues du dispositif, comme les retraités. Au total selon le gouvernement, cette aide qui devrait coûter à l'État 1 milliard d'euros doit bénéficier aux 10 millions de travailleurs les plus modestes. Marie, qui gagne plus que le Smic et n'y aura donc pas droit, regrette la fin de la ristourne à la pompe : "Tout augmente, même pour nous qui avons des salaires à peu près moyens on va dire. Pour autant, on n'est pas aidé nous, et à la fin du mois, il ne nous reste rien...". Selon le gouvernement, cette indemnité de 100 euros représente au final une aide d’un peu plus de 10 centimes par litre pour un Français roulant 12.000 kilomètres par an. Soit le montant de la ristourne dont bénéficient aujourd'hui les automobilistes à la pompe.


La rédaction de TF1info | Reportage vidéo Vincent Lamhaut, Bora Agirbas

Tout
TF1 Info