Votre pouvoir d'achat

Connaissez-vous la règle des "50-30-20", cette méthode pour bien gérer son argent ?

M.L | Reportage TF1 Christine Chapel, Jade Duong et David Bordier
Publié le 23 février 2022 à 10h10
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Un Français sur deux est à découvert au moins une fois par an.
Pour mieux maîtriser son budget, une méthode permet de répartir ses dépenses d'après une règle simple : dissocier les factures obligatoires, l'épargne ou le remboursement de dettes des plaisirs que l'on s'accorde.

De nombreux particuliers vivent dans la crainte de voir leur compte en banque basculer dans le rouge : un Français sur cinq est à découvert une fois par mois et un sur deux l’est au moins une fois par an. D’après une étude du comparateur en ligne Panorabanques réalisée en octobre 2021, ces découverts sont liés dans la plupart des cas à une situation financière difficile, une dépense importante non prévue ou plus simplement un manque d’attention dans la gestion de son budget. 

La somme du découvert s’est certes allégée depuis le début de la crise sanitaire, grâce à l’épargne accumulée par les Français pendant les confinements et la reprise économique : le découvert moyen est passé de 246 euros en 2020 à 232 en 2021, relève le quotidien. Pour autant, un Français sur deux qui est à découvert dépasse son autorisation au moins une fois dans l’année. Et les agios peuvent vite grimper, jusqu’à plusieurs de dizaines d’euros par mois. 

Pour éviter ce scénario et tenter de limiter les dépenses, plusieurs techniques existent. L’une d’elle consiste à diviser son budget en trois pôles, suivant la règle des 50, 30, 20. À savoir 50% de ses revenus alloués pour les besoins, comme la nourriture ou les loyers, les assurances, les dépenses de santé ; 30% pour les envies comme les restaurants, les sorties ou les vêtements, en bref toutes les dépenses optionnelles ; et 20% pour l'épargne ou le remboursement des dettes. 

L’idée est donc d’équilibrer chaque pôle, de sorte qu'aucune catégorie ne déborde sur l’autre, comme le montre le schéma ci-dessous, issu du reportage du 20H de TF1 à retrouver en tête d'article. 

Capture TF1

Cette technique a été étudiée et popularisée par la sénatrice américaine et ancienne candidate à la primaire démocrate Elizabeth Warren, avocate dans la finance et professeure de droit à l’université d’Harvard, dans son livre All Your Worth: The Ultimate Lifetime Money Plan, coécrit avec sa fille Amelia Warren Tyagi, consultante financière. Publié en 2003, l’ouvrage est devenu un best-seller. 

Cette technique permet de prendre la bonne habitude de vérifier et mesurer fréquemment ses dépenses, mais elle n’est pas pour autant infaillible. Elle peut s'avérer irréaliste pour les personnes qui disposent de très peu de revenus et sont soumis à des dépenses fixes très hautes pour leurs besoins, souligne le magazine américain Forbes. D’autant que face au cours actuel de l’inflation, qui ne cesse de grimper, et à la hausse du prix des carburants, la part du budget alloué à la nourriture et aux transports par exemple peut vite exploser. 

Il est donc important de garder un budget flexible en cas d’imprévu. Cette méthode présente toutefois l’intérêt de prendre l’habitude de surveiller ses dépenses et surtout de repérer des dépenses superflues pour les loisirs, pour mieux les ajuster.

Plusieurs méthodes pour surveiller la répartition de son budget

Pour ce faire, il est possible de répartir son argent dans des enveloppes, suivant la bonne vieille méthode de nos grands-mères, à l'instar de Flavie Ormand, une Française économe qui témoigne dans la vidéo en tête d'article. Chaque mois, une fois payés ses frais fixes, elle place son argent en espèces dans de petites pochettes. "Cela permet d'éviter des achats impulsifs et de programmer un peu certains achats importants et surtout de dépenser intelligemment mon argent", explique-t-elle, ajoutant que ce système lui permet de mettre de côté entre 200 et 300 euros par mois.

Mais il est aussi possible de s’en remettre à des applications pour faire le calcul à notre place. Certaines permettent uniquement de suivre l’évolution de son budget et avoir une vue d’ensemble de ses dépenses en les renseignant soi-même ou en associant ses comptes bancaires pour suivre ses opérations en temps réel. D’autres applications sont mises au point par les banques elles-mêmes. Malgré quelques problèmes de sécurité, ces applis ont déjà séduit des millions de Français. Certains établissements bancaires sont même uniquement digitaux, appelés "néobanques" : toutes les dépenses sont renseignées et instantanément classées dans sur leur application.  

Lire aussi

"Elle me permet après de faire des comparaisons entre les mois pour mieux savoir justement vers où je dépense, de mieux catégoriser et mieux m'organiser dans la gestion de mon budget", confie Sawsan Homman, une cliente de la banque mobile N26. "Tout se passe en temps réel : à chaque fois que vous faites une transaction, vous allez recevoir une notification sur votre téléphone ce qui permet de maintenir votre solde toujours à jour", abonde Timothée Lenoir, porte-parole de l’entreprise. 


M.L | Reportage TF1 Christine Chapel, Jade Duong et David Bordier

Tout
TF1 Info