Pouvoir d’achat : trois astuces pour faire des économies

Léa Tintillier | Reportage TF1 Léa Kebdani, Florence Couturon, Perrine Mislanghe
Publié le 1 juin 2022 à 14h46

Source : JT 20h Semaine

Les prix de nombreux produits sont en hausse.
Mais il existe des solutions pour alléger la facture.
Le 20H de TF1 vous donne quelques astuces.

Votre réfrigérateur est bientôt vide. Au lieu de faire vos courses, pourquoi ne pas récupérer la nourriture que d’autres ont en trop dans leurs placards ? C’est ce que propose l’application Geev. Fruits, légumes, produits frais ou non, plutôt que de les jeter, les utilisateurs ont décidé de les donner. 

Ce jour-là, à Bordeaux, Lucile, étudiante, en bénéficie. Les paquets de farine proposés ont ainsi trouvé preneur en seulement quelques heures. "L’alimentaire, de mon côté, c’est un point important parce que je suis étudiante. Donc si on peut avoir des choses gratuites, c’est plus simple", affirme Lucile, dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article. 

Une application qui rembourse une partie de vos courses

Si l’ingrédient qu’il vous manque n’est pas proposé sur la plateforme, vous pouvez aussi l’acheter et vous en faire rembourser ensuite une partie. C’est justement ce que s’apprête à faire Christophe, utilisateur de l’application FidMarques. "L’idée, c’est de prendre son ticket en photo avec l’application puis de l’envoyer et ensuite l’application va me faire un retour", explique-t-il. 

Cela s’appelle le cash back. Avec son application, plus Christophe achète des produits de la même marque, plus il cumule de points, qu’il transforme en argent. "J’ai reçu 4,65 euros sur les courses que j’ai faites. On est directement remboursés de nos achats trois minutes après avoir pris le ticket de caisse en photo", poursuit Christophe. 

De la location d’objets à Toulouse

Vous avez désormais tous les ingrédients pour votre recette. Mais il vous manque un appareil de cuisine. Là, encore, plutôt que de l’acheter, pourquoi ne pas le louer ? À Toulouse, l’association Ma bibliothèque d’objets vous propose d’emprunter des objets contre quelques euros par semaine. "On est autour de 10% par rapport à un prix d’achat en neuf donc, sachant qu’il y a des coûts d’entretien, de maintenance, c’est très vite intéressant pour des objets qu’on va utiliser deux trois fois dans l’année", assure Marie Boillot, cofondatrice de l’association. 

Par exemple, un porte-bébé d’une valeur de 250 euros neuf est en location à seize euros la semaine. Depuis son ouverture en février, la bibliothèque toulousaine a déjà conquis une soixantaine d’utilisateurs. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Léa Kebdani, Florence Couturon, Perrine Mislanghe

Tout
TF1 Info