Pouvoir d'achat : comment les Français réduisent le budget alloué aux produits d'hygiène

T F1 | Reportage Jean-Pierre Feret, Laura Adda
Publié le 21 avril 2022 à 11h36

Source : JT 20h Semaine

Face à l'inflation galopante, une partie des Français sont forcés de baisser la part de leur budget consacrée à l'hygiène.
Selon une étude, ce phénomène concerne six Français sur dix.

Ce sont des produits qui pèsent dans le budget des Français, alors même que l'inflation sévit : les couches, le déodorant, le shampoing... "Le gel douche, ça va très vite quand vous avez quatre enfants. Dès qu'il y a une promotion, on saute dessus", détaille un client rencontré dans un supermarché par les équipes du 20H de TF1.

Alors, certains se tournent vers des promotions ponctuelles sur les produits d'hygiène, dont certaines peuvent atteindre jusqu'à -80%. Pour limiter ce poste de leur budget, les Français semblent aussi se tourner vers les marques les moins chères. "On se rend compte qu'on a beaucoup moins de volume sur les marques nationales et on a une forte attractivité sur les marques de distributeur", observe Franck Bouaziz,  directeur d'un hypermarché à Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne.

"Tendance à reporter les achats moins nécessaires"

Ainsi, les ventes de lessive ont baissé de 4%, les brosses à dents  de 3,56% et les gels douche de 3,1%. Face à la baisse de leur pouvoir d'achat, les Français sont contraints de faire des arbitrages. Le, mois dernier, les ventes de produits d'entretien ont baissé de 5%, comme l'a constaté le leader français du secteur. "On arbitre plutôt sur des produits alimentaires de première nécessité et on a tendance à reporter les achats que l'on ressent comme moins nécessaires", analyse François Carayol, PDG de La Brosse et Dupont.

Pour de nombreux Français, ce sont désormais des dépenses non-essentiels. Selon une étude publiée par un distributeur, six familles sur dix y renonceraient, et la tendance semble s'accélérer. Soucieux de rester accessibles, les industriels du secteur baissent leurs prix. Une bonne nouvelle pour les consommateurs.


T F1 | Reportage Jean-Pierre Feret, Laura Adda

Tout
TF1 Info