Les Français raffolent des placements type Livret A ou assurance-vie.
Mais pour beaucoup, investir en bourse semble beaucoup trop risqué.
Pourtant, sur le long terme, les chiffres disent plutôt le contraire, comme vous l'explique le 20H de TF1.

Pas de grande surprise. C'est évidemment le Livret A qui est encore et toujours le placement préféré des Français. C'est ce que confirme un passant aux équipes de TF1 dans le reportage du 20H ci-dessus : "On pense au Livret A en premier. C'est le premier réflexe". Même réponse pour cette mère de famille : "J'ai un livret A, mon mari en a un et j'en ai fait un pour ma fille".

La bourse, quant à elle, a toujours du mal à convaincre. "Ce n'est pas pour moi parce que je n'y connais absolument rien", nous confie une femme dans la rue. Deux autres passants, quant à eux, sont aussi d'accord, la bourse est synonyme de risques : "C'est de la chance, c'est du risque. Ce n'est pas pour tout le monde" ou encore "C'est trop risqué, c'est en dents de scie", affirment-ils.

Le Livret A plus rassurant, mais moins rentable

Si le Livret A a la réputation d'être le plus sûr et rassurant, en termes de rentabilité sur le long terme, il figure très loin derrière la bourse. Notre reportage prend un exemple simple et concret. Imaginez, en remontant quelques années en arrière, que vous ayez placé nen 1983 100 euros sur un Livret A, 100 euros dans un appartement parisien et 100 euros en bourse. Aujourd'hui, en 2024, le Livret A vous aurait rapporté 396 euros, et le bien immobilier 5.233 euros.Pour l'investissement en bourse, jackpot : celui-ci aurait rapporté plus de cent fois la mise de départ, soit 10.731 euros au total, et ce, en 40 ans. 

TF1

La bourse est bel et bien le placement qui rapporte le plus. "Sur une longue période, on est à peu près sûr de gagner de l'argent. Par contre, si c'est de l'argent dont on aura besoin à court terme, il vaut mieux aller sur d'autres placements", préconise face à notre caméra Christian de Kerangal, directeur général de l'Institut de l'épargne immobilière et foncière (IEIF). Rien ne sert d'avoir peur des krachs boursiers, l'expert est formel, le CAC 40 s'en est toujours remis.

Mais la bourse est-elle vraiment si compliquée qu'elle en a l'air ? Avec une petite somme d'argent, il est possible de demander à son banquier d'ouvrir un plan épargne en actions (PEA). Avant de se lancer, il faut toutefois réfléchir aux risques tel que : "Quelle est la somme que je veux investir ? Quelle est la somme que je suis prêt à perdre aussi ?", prévient Bénédicte Bonfanti, experte et associée au cabinet Erroa Gestion privée

Dernier conseil, il est important de ne pas miser trop d'économies dans une même entreprise. Diversifier ses placements est indispensable afin d'éviter de prendre trop de risques.


La rédaction de TF1info | Reportage Léa Deschateaux, Julien Azoulay, Simon Humblot

Tout
TF1 Info