De l'eau dans le carburant de plusieurs stations-service de Gironde : qui est responsable ?

par La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : L. Deschateaux, T. Vartanian
Publié le 16 avril 2024 à 11h07

Source : JT 20h Semaine

En Gironde, de graves pannes de voitures ont été causées par le mélange de carburant avec de l'eau.
Les automobilistes concernés avaient fait le plein dans des stations-service de la même enseigne.
Où en est l'enquête ? Comment vont-ils être indemnisés ?

Plusieurs automobilistes de la région bordelaise ont dû faire face à un problème gênant, potentiellement très couteux : de l'eau dans le carburant de leur voiture. Ils seraient passés par trois stations-service du groupe E.Leclerc, situées à Saint-Eulalie, à Talence et à Ambarès-et-Lagrave, qui seraient toutes fournies par le même dépôt d'hydrocarbures, à Ambès. 

Comment expliquer que de l'eau se retrouve dans le carburant ? Plusieurs hypothèses : il pourrait s'agir d'un problème au niveau du dépôt ; le mélange aurait pu se faire pendant le transport ou bien lors du stockage dans les cuves des stations-service. 

Les investigations se poursuivent dans les trois stations concernées

Qui est responsable ? Pour le moment, chacun se renvoie la balle. Du côté des dépôts, on répond qu'"une problématique de dépôt, ça voudrait dire que toutes les stations sont susceptibles d'avoir cette problématique. À mon avis, il y a une problématique peut-être dans les cuves Leclerc"

Ce n'est pas l'avis d'une compagnie pétrolière, qui estime "bizarre que ça vienne du transporteur ou des stations... Donc, plutôt le dépôt". Contactée, E.Leclerc n'a pas souhaité nous répondre, mais a communiqué sur les réseaux sociaux, affirmant qu'"un nouveau contrôle des cuves a eu lieu ce (lundi) matin, ne révélant aucune présence d'eau". Les investigations se poursuivent dans les trois stations concernées. 

Pour les automobilistes, les dommages sur leur véhicule s'élèvent parfois à plusieurs milliers d'euros. Parmi ceux que TF1 avait rencontrés ce week-end, certains s'interrogent aujourd'hui sur la prise en charge des réparations. "La seule réponse qu'on a eue de Leclerc, c'était samedi matin, pour nous dire que nos réclamations étaient bien prises en compte et qu'il fallait attendre la suite", nous dit Sabrina Da Silva, une automobiliste affectée par ce problème.

Des dédommagements pourraient être versés, mais par qui ? "Si ça se passe au niveau de la cuve qui est normalement à la propriété du grand magasin, ça doit être son assurance qui le prend en charge. Si par hasard, il est prouvé que c'était une erreur à la livraison, c'est la société de livraison qui devra faire marcher son assurance", répond Francis Pousse, président des distributeurs indépendants.

Si vous êtes concernés, vous pouvez d'ores et déjà remplir un formulaire de réclamation auprès de l'enseigne.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : L. Deschateaux, T. Vartanian

Tout
TF1 Info