Taux d’usure, ticket-restaurant, vaccination… ce qui change en octobre

Publié le 30 septembre 2022 à 8h00

Source : JT 20h Semaine

Peu de changements affectent votre quotidien à partir de ce samedi 1er octobre. À noter une hausse du taux d’usure, permettant aux acquéreurs d’un logement d’emprunter plus facilement.

Après un mois de septembre chargé, accalmi en octobre. Peu de changements administratifs affecteront votre porte-monnaie ou votre quotidien en ce milieu d’automne. Tour d’horizon.

Augmentation du taux d’usure à 3,05 %

Bonne nouvelle pour les acquéreurs d’une maison ou d’un appartement. Le taux d’usure, calculé chaque trimestre par la Banque de France, passe de 2,57 % à 3,05 % pour un crédit supérieur à 20 ans. Il atteint 3,03 % pour un crédit inférieur à cette durée clé. Une décision très importante qui permettra, selon l’un des gardiens de la monnaie, de "régler les situations plus difficiles d’accès au crédit relevées ces dernières semaines dans le respect de la loi". L’augmentation des taux d’intérêt grimpe actuellement plus rapidement que celle du taux d’usure. En conséquence, le nombre de dossiers d’emprunt refusés explose : d’après un sondage professionnel, les banques en recaleraient près de la moitié (45 %). Le réseau de courtage Finance Conseil estime également que les banques réclamaient en moyenne, au premier trimestre 2022, un apport de 52 594 € pour accepter de prêter de l’argent. Des chiffres qui ont doublé dans certaines régions.

Qu’est-ce que le taux d’usure ? Il s’agit du taux maximal auquel vous pouvez emprunter pour un achat immobilier. Le dispositif protège l’emprunteur contre les abus en empêchant les banques de fixer des taux exorbitants. Mais depuis plusieurs mois, banquiers et courtiers font de ce taux, trop bas, le bouc émissaire du blocage du crédit de nombreux candidats à l’acquisition d’une résidence principale. Or, le taux des obligations de dettes françaises, émises pour 10 ans, a atteint 2,71 % le 26 septembre. Du jamais vu depuis 2012. Ce taux sert de référence aux banques pour fixer leurs taux de crédit. Il signifie que ces taux vont continuer à grimper.

Plafond des titres-restaurant majoré à 25 €

À partir de ce samedi, vous pouvez payer jusqu’à 25 € par jour en tickets-restaurant ou chèques-déjeuner. Cette mesure, adoptée dans le cadre du projet de loi de finances, vise à soutenir le pouvoir d’achat des Français. Notez qu’en août, le gouvernement a élargi la liste des articles pouvant être achetés avec des titres-restaurants à des produits alimentaires nécessitant de cuisiner : pâtes, riz, poisson, viande, etc.

Vaccination grippe et Covid-19

Mardi 18 octobre débute la campagne 2022-23 de vaccination contre la grippe saisonnière. Le ministère de la Santé la réserve, jusqu’au 15 novembre, aux personnes à risque : les 65 ans et plus, celles atteintes de maladies chroniques, d’obésité, les femmes enceintes ou encore les professionnels de santé.

La Haute Autorité de santé recommande de coupler cette vaccination à celle contre le Covid-19. François Braun, ministre de la Santé, précise que les nouveaux vaccins contre le Covid-19, adaptés au variant Omicron, pourront être injecté dès le 3 octobre.

Et aussi...

Échéances fiscales à venir : les propriétaires ont jusqu'au 17 octobre pour s'acquitter du paiement de la taxe foncière pour ceux qui le font encore sur papier. Les particuliers souhaitant régler en ligne ont jusqu'au 22 octobre pour le faire. Le prélèvement sera effectué sur le compte bancaire à partir du 27 octobre. Si vous avez plus de 300 € à payer à l’administration fiscale, au titre de votre impôt sur le revenu, le prélèvement du montant restant interviendra automatiquement le jeudi 27 octobre.

Bourse de collège : vous avez jusqu'au 20 octobre pour déposer votre demande, que votre enfant soit scolarisé en établissement public ou privé. Vous avez jusqu'au 31 octobre s'il est inscrit au CNED. Le site service-public.fr rappelle que pour l'année scolaire à venir, les montants de la bourse de collège vont de 35 euros à 153 euros par trimestre. L'octroi de cette bourse dépend de vos revenus de référence déclarés en 2021.

Passeport prévention : il entre en vigueur ce samedi. Il vise à renforcer la prévention santé au travail.

Déduction fiscale pour les heures supplémentaires : la réalisation d'heures supplémentaires et le renoncement des jours de repos donnent désormais le droit à une déduction forfaitaire des cotisations patronales.

Contrôle technique des deux-roues : il devait entrer en vigueur au 1er octobre. Le Conseil d’État a désavoué le gouvernement, en mai dernier, en affirmant que le report de l’entrée en vigueur de cette obligation n’était "pas justifié". Le ministère des Transports a pourtant confirmé que les conducteurs de deux-roues ne risquent pas d’amende s’ils n’ont pas fait leur contrôle technique. Un flou que le gouvernement devrait éclaircir.

Changement d’heure : dans la nuit du 29 au 30 octobre, la France passera à l’heure d’hiver, comme l’essentiel des pays européens. À 3 h du matin, il sera 2 h, ce qui fera "gagner" une heure de sommeil. De plus en plus contesté, le changement d’heure, deux fois dans l’année, est appelé à disparaître. Un projet de directive européenne le prévoyait à compter de 2021, mais la crise sanitaire a perturbé le calendrier. Le texte n’est plus à l’ordre du jour et ne devrait pas être discuté dans un avenir proche.


Geoffrey LOPES

Tout
TF1 Info