Arrco : les trois questions que vous vous posez le plus sur votre future retraite

par Marjorie RAYNAUD pour TF1 INFO
Publié le 16 janvier 2024 à 8h00

Source : JT 20h Semaine

La première question concerne naturellement le montant de la pension à laquelle vous aurez droit durant votre retraite.
Il faut différencier l’âge minimum légal de départ à la retraite et l’âge de départ à taux plein.
Il est possible de poursuivre une activité à la retraite, sous certaines conditions.

Salarié du secteur privé, vous cotisez obligatoirement au régime de retraite complémentaire de l'Agirc-Arrco. Il s’agit d’un régime de retraite par points. Ainsi, vos cotisations sont converties en points de retraite. À votre départ, ils donnent lieu à une pension de retraite, le montant auquel vous aurez droit. La somme définie s’ajoute à celle versée par l'Assurance retraite de la Sécurité sociale. Afin d’anticiper au mieux cette nouvelle période cruciale de votre vie, voici la réponse à trois questions que vous vous posez à propos de votre future retraite.

À quel âge minimum puis-je partir à la retraite ?

Il est important de dissocier l’âge minimum légal de départ à la retraite et celui du départ à taux plein. Les salariés nés entre le 1ᵉʳ juillet et le 31 décembre 1951 peuvent légalement prendre leur retraite à partir de 60 ans et quatre mois. Pour autant, ils ne bénéficieront pas forcément du taux plein, qui dépend du nombre de trimestres travaillés. En ce qui concerne les personnes nées entre le 1ᵉʳ janvier 1952 et le 31 décembre 1954, l'âge légal augmente de quatre mois par génération (60 ans et 9 mois pour la génération 1952, etc.). Celles et ceux nés à compter du 1ᵉʳ janvier 1955 ne peuvent quitter définitivement leur emploi qu’à partir de 62 ans.

L’âge du départ à taux plein est fixé à 65 ans et quatre mois pour les personnes nées à compter du 1ᵉʳ juillet 1951. Il augmente de manière croissante à raison de cinq mois par génération et dans la limite de 67 ans. Les salariés nés à compter du 1ᵉʳ janvier 1955 peuvent prendre leur retraite à 67 ans. Tout au long de leur carrière, les futurs retraités nés entre 1955 à 1957 devront cotiser 166 trimestres, ceux nés entre 1958 à 1960 167 trimestres. Les personnes nées entre 1961 à 1963 doivent avoir travaillé un trimestre supplémentaire, et ainsi de suite par tranche de trois ans. À partir de la génération née en 1973, les salariés doivent obligatoirement avoir cotisé 172 trimestres.

Comment estimer le montant de sa retraite ?

Vous l’avez compris, votre retraite vous sera versée au titre du régime de base et du régime obligatoire complémentaire. Pour en calculer son montant, il faut multiplier le revenu annuel moyen par le taux de liquidation et par la durée d’assurance (le nombre de trimestres acquis et requis).

En ce qui concerne les points de retraite complémentaire, ils sont calculés de la manière suivante : votre rémunération par le taux de calcul des points. À ce montant est divisé le prix d'achat du point de retraite (également appelé salaire de référence). 

Vos potentiels investissements personnels peuvent aussi compléter le montant de votre retraite. Pour obtenir de plus amples détails, nous vous recommandons de consulter votre espace personnel sur votre compte individuel de points sur le site internet de l'Agirc-Arrco.

Ai-je le droit de continuer de travailler après mon entrée en retraite ?

À l’issue du départ à la retraite à taux plein, il est possible de continuer de travailler afin d’augmenter ses revenus. Ainsi, vous cumulez les trimestres et les points, vous donnant droit à une surcote. Autre solution : le cumul emploi-retraite. Selon votre situation, le cumul de votre revenu d'activité et du montant de votre retraite est intégral ou plafonné. Ce statut vous permettra d’acquérir de nouveaux droits à la retraite en fonction des droits constitués depuis janvier 2023. Il faut naturellement remplir les conditions pour bénéficier de la retraite à taux plein (durée d’assurance ou âge). La totalité de vos pensions de retraite de base et complémentaires doit également avoir été liquidée.


Marjorie RAYNAUD pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info