En Europe, les ventes de voitures électriques dépassent celles du diesel pour la toute première fois.
Selon les chiffres de l'ACEA publiés ce mercredi, plus d'une voiture sur six vendue en France est électrique.
L'essence reste cependant la solution privilégiée.

Il y a une première à tout. Le rebond des ventes de voiture en Europe s'accompagne d'une accélération des ventes de véhicules électriques, qui ont représenté en juin dernier une nouvelle immatriculation sur six. Si bien que désormais, les ventes de voitures électriques dépassent celles du diesel, d'après les chiffres de l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA) publiés ce mercredi 19 juin.

En France, 17% des nouvelles voitures sont électriques

Les ventes de voitures électriques ont marqué une nette progression au mois de juin. Sur l'ensemble du continent, la part de ce marché est passé de 10,7% l'an dernier à plus de 15% cette année, selon les nouvelles données de l'Association des constructeurs européens, dépassant pour la première fois le diesel. Les ventes d'électriques ont augmenté dans la plupart des États de l'Union européenne, mais ont particulièrement explosé dans certains pays comme les Pays-Bas (+90,1%), l'Allemagne (+64,4%) et la France (+52,0%). Si bien que désormais dans le pays, plus d'une voiture sur six vendue est électrique (17,4%). Les voitures hybrides sont quant à elles restées le deuxième choix le plus populaire chez les acheteurs européens, représentant 24,3% du marché.

En France, 17,4% des voitures vendues en juin étaient électriques
En France, 17,4% des voitures vendues en juin étaient électriques - ACEA

Alors que l'UE a validé fin mars la fin de la vente des voitures à moteurs thermiques en 2035, celles à essence reculent de deux points, mais restent clairement majoritaires parmi les nouvelles immatriculations. Elles conservent leur première place, avec plus d'un tiers du marché (36,5%). 

Plus largement, les immatriculations de voitures neuves en Europe ont enregistré en juin un onzième mois consécutif de croissance, à +17,8%, mais restent encore inférieures à l'avant-crise sanitaire.


F.S.

Tout
TF1 Info