Ferrari SF90 XX Stradale, la plus rapide de tous les temps

par Marie BOUISSEREN pour TF1 INFO
Publié le 1 décembre 2023 à 12h00

Source : Automoto

Le dernier modèle sur routes de Ferrari retrouve son aileron fixe à l’arrière, perdu depuis 1995.
Avec un mode inédit, la SF90 XX Stradale peut ajouter 13 chevaux aux 1 030 qu’elle possède déjà.
Le véhicule est disponible en deux déclinaisons et deux coloris différents.

Dans l’essai de la semaine d'Automoto, Jean-Pierre Gagick et Anthony Beltoise testent le tout dernier modèle de Ferrari : la Ferrari SF90 XX Stradale. Un modèle unique puisque c’est la première fois que l’affiche XX est apposée sur un modèle homologué pour la route. 

Une vitesse incontestée ?

C’est un véritable monstre d’aérodynamisme. Pour la toute première fois de son histoire, Ferrari sort un modèle XX adapté aussi bien aux pistes qu’à la route. Et à l’inédit s’ajoute le retour aux sources. Sur la SF90 XX Stradale, le constructeur italien a remis son aileron fixe, pas vu depuis la F50 en 1995. Un véritable indispensable pour le modèle, puisque ces ailerons sont toujours présents dans les courses automobiles. En plus de celui présent à l’arrière, Ferrari en a mis un second à l’avant qui change considérablement l’esthétisme de la voiture.

En supplément de ses 1 030 chevaux et de ses quatre moteurs (un moteur V8 Biturbo et trois moteurs électriques), le véhicule va se servir de son aileron arrière qui s’abaisse ou se lève suivant les besoins aérodynamiques. Et comme cela reste une Ferrari, même homologuée pour la route, sa puissance reste incontestable : il suffit de 2,3 secondes pour passer de 0 à 100 km/h, et de 6,5 secondes pour passer de 0 à 200 km/h. 

13 chevaux de plus ?

Grande nouveauté aussi, et pas des moindres : le mode "qualifying".  Totalement inédit chez Ferrari, il permet à la SF90 XX Stradale d’ajouter 13 chevaux supplémentaires qui proviennent d’un des trois moteurs électriques durant quelques secondes, afin d’aller chercher quelques dixièmes et d’améliorer son temps au tour sur piste.

Faute d’immatriculation lors de l’essai, notre journaliste Jean-Pierre Gagick et notre pilote Anthony Beltoise n’ont pas pu se rendre dans la ville de Maranello, en Italie, pour tester la voiture sur route. Alors c’est sur le circuit de Fiorano, à vitesse réduite, qu’ils ont fait le test. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’intérieur du véhicule prouve bien qu’il n’est pas réservé aux pistes de compétition. Grâce notamment aux équipements classiques tels que la navigation, la climatisation, etc. 

"C’est du bestial !"

La seule ombre au tableau du dernier modèle de Ferrari pourrait être sa non-accessibilité au programme XX. Lancé en 2005 pour proposer aux meilleurs clients du constructeur automobile italien des pistes ultimes, il ciblait les voitures non homologuées sur routes, comme la SF90 XX Stradale, ou pour les compétitions officielles. Les trois modèles qui ont pu profiter du programme, la FXX, la 599 XX et la FXXK, faisaient leur propre course.

Quoi qu’il en soit, les sensations de conduite sur pistes restent "incroyables" selon nos essayeurs, avec sa vitesse maximale de 320 km/h. "L’auto est parfaitement équilibrée, son freinage très efficace même à 230 km/h… C’est du bestial !"  

Disponible en coloris rouge ou bleu et orange, la SF90 XX Stradale de chez Ferrari existe en version coupé et cabriolet. Sans option, la version coupé commence à 770 000 euros, contre 850 000 euros pour la version cabriolet (spider). Mais pas de faux espoirs, les 799 coupés et les 599 cabriolets produits ont tous été vendus depuis longtemps.


Marie BOUISSEREN pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info