Nouveau Toyota C-HR : du style, mais pas que ?

par Marie BOUISSEREN | Reportage Automoto : Cyril PROVOST
Publié le 25 novembre 2023 à 12h00

Source : Automoto

Le nouveau modèle de Toyota sera disponible à partir de janvier 2024.
Le Toyota C-HR sera décliné en deux versions : 140 ou 225 chevaux.
Le constructeur a le mérite d’avoir remis le design au centre de ses préoccupations.

Dans l’essai de la semaine sur Automoto, Cyril Provost teste le tout dernier modèle de Toyota : le C-HR. Un modèle au style original, jamais exploité par le constructeur. Mais à tout miser sur l’apparence, ne risque-t-on pas de négliger certains aspects essentiels ? 

Un design intérieur prometteur ?

Depuis 2016, le Toyota C-HR s’est écoulée à plus de 700 000 exemplaires. Dans l’envie de conserver un visuel impactant, le nouveau SUV a cette fois-ci un look des plus extravagants. Le modèle se démarque par sa silhouette alliant le style d’un coupé à une assise puissante. Ses lignes dessinées avec précision et son profil dynamique soulignent son esprit audacieux et novateur : celui d’un concept devenu réalité.

Pour autant, son esthétisme poussé semble prendre le dessus sur les fonctions initiales du véhicule. Avant même de prendre le volant du dernier SUV de Toyota, Cyril Provost s’aperçoit de quelques défauts qui se situent à l’arrière. Des places trop étriquées, une surface vitrée trop étroite, des fenêtres placées bien trop haut donc une sensation d’être "un peu enfermé", de l’espace pour les genoux très limité… La liste s’arrête ici, et est contrebalancée par son coffre d’une capacité de 388 L. 

Une autonomie de 66 km en électrique

Au volant, le Toyota C-HR donne une sensation de cockpit grâce à son poste de conduite. Mais là encore, son design, pourtant racé, ne rend pas le véhicule très sportif : assez dynamique et tout de même plaisant à conduire, mais loin de ce que l’on en attend. Disponible en 225 ch, c’est la version hybride de 140 ch que notre journaliste a testé.

Avec 66 km d’autonomie en électrique, le tout dernier Toyota peut se targuer de pouvoir recharger ses batteries en roulant, et même en freinant, afin de pouvoir alterner entre son moteur essence et son moteur électrique. Niveau consommation : 4,9 L au 100 km sont annoncés par le constructeur. Notre journaliste Cyril Provost ayant testé le véhicule en ville et sur les petites routes, ce sont 6,2 L au 100 km qui ont été consommés, ce qui reste "très raisonnable". 

Un système pour faire de vous un meilleur conducteur

Et le petit côté ingénieux du modèle revient sans équivoque au fait de corriger les erreurs du conducteur. Par exemple, si vous êtes derrière un véhicule, tout en étant un peu trop proche de lui, le Toyota C-HR va automatiquement réduire la force d’accélération, même si vous gardez le pied sur la pédale et que le régulateur n’est pas engagé. Autre exemple : vous relâchez la pédale en étant trop près de l’auto devant vous, le C-HR va freiner de lui-même afin de conserver sa marge de sécurité. Ce système fonctionne aussi lorsque vous arrivez trop rapidement dans un virage hors ville, mais est moins efficace à cause des à-coups qu’elle provoque.

En conclusion, le Toyota C-HR 2024 reste une très bonne option si l’on ne prend pas trop en compte les places à l'arrière. Toyota a aussi le mérite d’avoir remis le design au centre de ses préoccupations. Et ça, c’est aussi une bonne nouvelle pour les futurs modèles du constructeur. Le Toyota C-HR Hybride 140 ch sera vendu à partir de 34 900 euros. La version 225 ch, sera au prix de 44 900 euros, hors options.


Marie BOUISSEREN | Reportage Automoto : Cyril PROVOST

Tout
TF1 Info