La Porsche Taycan Turbo GT a gagné le record du temps au tour de Nürburgring.
Le véhicule est doté de trois niveaux de puissance : 789, 952 et 1 108 chevaux selon le mode choisi.
Ce petit bijou à la performance indéniable est vendu à partir de 246 538 euros.

La Porsche Taycan ne se limite pas à un seul modèle, puisqu’elle est désormais une véritable famille : berline, Turismo, cross Turismo, Turbo S, et bien d’autres. Sans oublier la version Turbo GT, qui a amélioré de près de 20 secondes le record du temps au tour du Nürburgring de la Tesla Model S Plaid (7 min 07,55 secondes contre 7 min 25,23 sec), devenant ainsi le véhicule quatre portes le plus rapide. Mieux encore : elle n’est qu’à deux secondes seulement de la Rimac Nevera Time Attack, l’hypercar électrique dotée d’une puissance de 2 000 chevaux, contre 1 108 chevaux pour la Porsche Taycan Turbo GT.

Des chevaux en plus et du poids en moins

Pour autant, ses 1 108 chevaux sont "presque la norme", en comparaison avec les Tesla Model S Plaid et les hypercar électriques qui sont quasiment toutes à 1 900 chevaux au minimum. Alors même en électrique, finalement, la puissance ne suffit pas pour gagner du temps sur le chrono au Nürburgring. Ce qui joue surtout, c’est le poids du véhicule. 

Lorsque l’on ouvre la porte arrière de la Porsche Taycan Turbo GT, on s’aperçoit que la banquette arrière a disparu pour laisser place à un coffre de rangement en carbone, tout comme des sièges baquet. Ses vitres sont plus fines qu’à l’accoutumée et les tapis de sol ont même été supprimés pour optimiser le poids de l’auto. Et cela a porté ses fruits ! 75 kilos gagnés par rapport à la Taycan Turbo S.

Un record au Nürburgring mais aussi au Laguna Seca

Si, côté esthétique, son aileron n’est pas des plus gracieux lorsque l’on regarde la ligne originale de la voiture, il permet tout de même d’ajouter 220 kg d’appuis… nécessaires pour le temps au tour du Nürburgring. Le véhicule est doté de trois niveaux de puissance : pour une utilisation quotidienne, il atteint les 789 chevaux, 952 chevaux en mode "attack" (en dessous de 30 % de batterie, ce mode n’est pas accessible) et 1 108 chevaux avec le mode "launch control". Au volant, Anthony Beltoise, pilote pour Automoto, l’avoue : il n’a "jamais ressenti une telle poussée". Et pour cause, le 0 à 100 km/h est atteint en seulement… 2,2 secondes. Sa vitesse maximale est de 305 km/h. 

Mais le temps au tour de Nürburgring n’est pas le seul record qu’a décroché la Porsche Taycan Turbo GT. En effet, le 23 février dernier, Porsche battait le record de la voiture électrique de série la plus rapide au Weathertech Raceway Laguna Seca, en Californie, avec un chrono de 1 min 27,83 sec. 

"Une puissance instantanée"

Aujourd’hui, la quasi-totalité des voitures de sport sont électriques. Mais ressent-on vraiment la différence avec un moteur essence ? "Les voitures performantes électriques ont une puissance instantanée, appuie Anthony Beltoise. Ce que je ressens surtout, c’est au niveau du freinage : on sent que l’on est aidé par la régénération des batteries, donc le frein moteur est un peu plus important". Selon l’expert, la pédale de frein est davantage "spongieuse" que sur une voiture avec des freins à disques.  

Évidemment, ce petit bijou à la performance indéniable a un coût, et pas des moindres : à partir de 246 538 euros. 


Marie BOUISSEREN | Reportage Automoto : Jean-Pierre GAGICK

Tout
TF1 Info