Nouvelle Renault 5, le coup de foudre ?

par Marie BOUISSEREN | Reportage Automoto : Jean-Pierre GAGICK et Jérôme CHONT
Publié le 8 mars 2024 à 12h00

Source : Automoto

La nouvelle Renault 5 refait son apparition 52 ans après la première génération.
À la vue du premier prototype, le directeur général de Renault a souhaité construire ce véhicule sans changer les proportions.
Les tarifs définitifs de la R5 ne sont pas encore connus, mais oscilleraient entre 25 000 et 35 000 euros.

Dans l’édition AutoMoto du dimanche 3 mars, Jean-Pierre Gagick et Jérôme Chont se sont rendus au Salon de Genève. Et après cinq ans d’absence, le moins que l’on puisse dire c’est que cette nouvelle édition marquera les esprits. Et pour cause : Renault lance officiellement sa nouvelle Renault 5, la grande star du salon. Ce tout dernier véhicule Made in France a été imaginé et conçu au Technocentre du constructeur. Mais alors qu’elles ont été les inspirations et d’où vient cette voiture ? 

Un porte-baguette à l’intérieur du véhicule ?

La nouvelle R5 apparaît 52 ans après sa première génération, commercialisée entre 1972 et 1984. Bien évidemment, la nouvelle version a subi quelques changements pour la remettre au goût du jour. Notamment en termes de design, où elle semble plus dynamique et sportive en reprenant quelques aspects de la R5 Turbo de 1979, comme ses ailes larges. 

À l’intérieur, les designers ont créé quelque chose d’assez unique qui reprend également les codes de la version Turbo. Tels que les sièges molletonnés, le tableau de bord capitonné. Pour autant, les concepteurs n’ont pas omis d’inclure des caractéristiques modernes comme le double écran géant et assez imposant. Et fait assez insolite : la R5 de 2024 contient un porte-baguette, exigé par Luca De Meo, le directeur général de chez Renault. “C’est une voiture française, faite en France… Je veux qu’il y ait une place pour une baguette de pain”, avait-il demandé à ses designers, selon notre journaliste Jérôme Chont. 

Des places arrière très “spacieuses” malgré le format compact

Le premier prototype de la R5 a été réalisé en 2020 par les designers, sans en avoir averti la direction. Lorsque que cette dernière a remarqué ce concept-car en plastique orange, le coup de foudre a été immédiat. Luca De Meo a alors demandé à ses concepteurs de la réaliser pour de vrai, sans pour autant changer les proportions de la maquette. De fait, le véhicule est devenu un véritable concept-car pour le prix d’une citadine… du jamais vu, mais sans doute très prometteur pour le succès à venir. D’autant que l’ADN de la R5 originelle est grandement reconnaissable !

Du côté de la fiche technique, la nouvelle R5 de Renault mesure 3,92 m de long, soit 13 cm de moins que la Clio, mais avec un coffre plus grand : 326 L, contre 288 à 300 L pour la Clio ! Peu importe la motorisation choisie par l’acquéreur, ce nouveau véhicule sera vendu avec des jantes de 18 pouces même en entrée de gamme. Tout comme pour ses ailes larges et la petite intelligence artificielle incluses. À l’arrière, malgré le format compact de la voiture, les places semblent “spacieuses” selon nos journalistes. 

Un prix agressif ?

Niveau moteur, la nouvelle R5 est dotée de trois puissances différentes pour un seul et même moteur 100 % électrique : 95, 120 et 150 chevaux. Pour les batteries, deux sont proposées en fonction du modèle choisi. La batterie moyenne propose 300 km d’autonomie, contre 400 km pour la plus grosse. Pour l’heure, les tarifs définitifs ne sont pas encore sortis, puisque les premières livraisons ne se feront qu’en octobre prochain. Néanmoins, les premières informations récoltées par Jean-Pierre Gagick et Jérôme Chont permettent de donner une tranche de prix entre 25 000 et 35 000 euros, hors bonus écologique. Un prix très agressif au vu de la concurrence sur le marché. 


Marie BOUISSEREN | Reportage Automoto : Jean-Pierre GAGICK et Jérôme CHONT

Tout
TF1 Info