Nouvelles Peugeot e-208 et e-308 : le réveil électrique du Lion ?

par Marie BOUISSEREN | Reportage Automoto : Jean-Pierre GAGICK, Jérôme CHONT
Publié le 24 novembre 2023 à 12h00

Source : Automoto

Peugeot a pris le virage de l'électrique depuis quelques années.
Sa star des ventes, la 208, s'offre un restylage pour affronter la concurrence de la Clio
L'autre icône de Peugeot, la 308, inaugure une version 100 % électrique.

Dans le numéro Automoto du 19 novembre 2023, Jean-Pierre Gagick et Jérôme Chont s’intéressent aux nouveaux modèles de Peugeot : la e-208 et la e-308. Véritable star de Peugeot pour l’une, première berline compacte 100 % électrique pour l’autre, Peugeot a totalement restylé ses véhicules tout en montant en gamme. 

La 208 haut de gamme

La 208 de chez Peugeot est en tête des ventes depuis 2019. Dépassée par la Clio 5 cet été, le constructeur français a décidé de restyler son nouveau modèle, la e-208, tout en restant dans l’esprit félin : trois griffes à l’avant, trois à l’arrière… De quoi rendre l’aspect de la voiture davantage spectaculaire. À l’intérieur, rien ne change réellement en comparaison à l’ancien modèle, mis à part l’écran central de dix pouces dès l’entrée de gamme. Et cela fonctionne. L’an dernier, le constructeur français a pu se targuer d’être en tête des meilleures ventes dans la catégorie des véhicules électriques grâce à sa légendaire 208. 

Hormis l’esthétisme de la voiture, Peugeot a fait quelques ajustements pour sa nouvelle e-208. Son autonomie, décriée comme insuffisante, gagne 50 km comparé à l’ancien modèle, passant de 360 km à 410 km. Sa puissance de 20 ch supplémentaires, atteignant les 156 ch en mode sport (109 pour le mode normal, et 82 pour le mode éco), ajoute de la valeur et de l’importance au nouveau modèle. 

Pour contrebalancer tous ces éloges, nos journalistes Jean-Pierre Gagick et Jérôme Chont  trouvent tout de même deux petits défauts : en mode éco, sa puissance de 82 ch coupe automatiquement la climatisation, laissant simplement la ventilation. Ce qui peut devenir un souci par grandes chaleurs en été. Autre couac, et non des moindres : son prix. La Peugeot e-208 est accessible à partir de 35 300 euros sans option, et 42 200 euros avec options. Un prix plus élevé que sa prédécesseure, mais qui risque de baisser à l’été prochain avec l’arrivée de la Renault 5 électrique tant attendue.

La e-308 a-t-elle de la concurrence sur le marché français ?

Jusqu’ici, Peugeot ne misait pas sur les voitures électriques ou hybrides et ne comptait pas forcément s’aligner sur ce qu’il se faisait chez la concurrence. Manque de bornes de recharges sur le territoire, un marché peu développé… Carlos Tavares, le grand patron du groupe Stellantis, était pour le moins réticent. Mais force est de constater que les temps ont changé, et que davantage de bornes ont fleuri, avec un marché bien plus mature qu’il y a quelques années. 

Disponible en essence ou diesel également, la première berline compacte 100 % électrique de chez Peugeot, la e-308 en jette. Là encore, le constructeur français est monté en gamme dans sa proposition électrique, qui est une adaptation du modèle thermique existant : intérieur en aluminium, en plastique moussé, batterie plus grande et plus moderne… La Peugeot e-308 n’a rien à envier à ses rivales. Côté consommation, elle affiche même une certaine supériorité avec 15 kWh au 100 km, quand la Volkswagen ID.3, sortie il y a quatre ans consomme 15,4 kWh, la Renault Megane e-Tech, sortie il y a deux ans, 16 kWh, et la MG4 16,6. Seule la Tesla model 3 fait mieux avec 13,2 kWh au 100 km.  

Avec une autonomie similaire à la e-208 (410 km), la e-308 est vendue à partir de 46 250 euros sans option, 41 250 avec bonus réduit. Des tarifs plus salés que la concurrence, mais à ne pas oublier que Peugeot fabrique ce modèle... en France.

Automoto,  c'est tous les dimanches à 10H05 sur TF1.


Marie BOUISSEREN | Reportage Automoto : Jean-Pierre GAGICK, Jérôme CHONT

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info