Vie pratique

Argent : on retire de moins en moins de liquide aux distributeurs

Geoffrey Lopes
Publié le 21 septembre 2021 à 16h48, mis à jour le 22 septembre 2021 à 10h08
JT Perso

Source : TF1 Info

CASH - D’après une étude du comparateur Panorabanques, les Français retirent de moins en moins d’argent liquide au distributeur automatique. Le paiement sans contact a pris la place des billets imprimés.

Espèces en chute vertigineuse. L’argent liquide disparaît progressivement de nos échanges commerciaux et la crise sanitaire du COVID 19 y est pour beaucoup. Les recommandations sanitaires, délivrées par les autorités, nous exhortent à réduire la manipulation de pièces et de billets afin de limiter les risques de contamination. Les clients peuvent désormais utiliser leur carte bancaire dans n’importe quel commerce dès l’euro d’achat franchi. Utilisation plus pratique, avec un argument imparable fourni par un passant lillois interrogé pour le 20H de TF1 : "Si on perd sa carte, on fait tout de suite opposition alors que si on perd un billet on ne le retrouve jamais."

Résultats, d’après une étude du comparateur Panorabanques* sur l’utilisation des différents moyens de paiement des Français, les retraits au distributeur automatique de billets se raréfient. Les Français en font moins de deux par mois. Interrogés par la plateforme Poll&Roll, 7 % des Français affirment même n’en faire aucun. Conséquence, les distributeurs disparaissent : 3,2 % d’entre eux ont été retirés du réseau par les institutions financières l’an dernier, d’après la Banque de France.

Lire aussi

Le chèque fait de la résistance

En moyenne, ceux qui retirent encore au distributeur automatique prélèvent leur compte bancaire de 46 €. Ils utilisent ces billets pour payer des petits commerçants (64 %), de l’alimentaire au marché (59 %), donner des pourboires (39 %), acheter dans des brocantes (36 %) ou offrir des cadeaux à leurs proches (34 %). 

Certains petits commerces, à l’instar d’une coiffeuse de Saint-Martin-Lez-Tatighem, dans le Pas-de-Calais, dont l'unique distributeurs de billets a disparu récemment, dénoncent le coût des terminaux de paiement électronique (TPE) : "C’est très cher. Vous avez l’abonnement mensuel et les commissions à chaque transaction."

De son côté, la petite feuille de papier résiste : le chèque reste encore demandé par certains médecins ou des associations. 22 % des Français continuent à en faire au moins 1 par mois tandis que 44 % en rédigent plusieurs par an.

*Etude réalisée par Poll&Roll pour Panorabanques du 19 au 23 août 2021 auprès d’un échantillon représentatif de 1 000 personnes.


Geoffrey Lopes

Tout
TF1 Info