La voiture électrique, le véhicule de demain ?

Voitures électriques en France : le point sur les chiffres et les aides du gouvernement

par Julien MOREAU
Publié le 17 octobre 2022 à 8h42
JT Perso

Source : JT 20h WE

Le nombre de véhicules électriques et hybrides rechargeables en circulation a triplé en cinq ans.
Le gouvernement a mis en place une série de mesures pour aider les Français à acquérir un véhicule électrique, avec notamment un bonus écologique porté à 7000 euros.
Le leasing de voitures électriques à 100 euros par mois reste une mesure phare d'Emmanuel Macron qu'il compte bien appliquer dans les prochaines semaines.

Alors que le Mondial de l’Automobile à Paris ouvre ses portes ce lundi 17 octobre (jusqu'au 23 octobre), les véhicules électriques et hybrides rechargeables seront scrutés par de nombreux observateurs. En effet, selon les dernières études sur le marché de l'automobile, le secteur du zéro-émission est en plein boom.

Plus de 300.000 véhicules électriques ou hybrides en circulation

En 2020, on comptait 312.767 véhicules électriques et hybrides rechargeables en circulation (dont 245. 964 véhicules électriques), selon le ministère de la Transition écologique. En l’espace de cinq ans, entre le 1er janvier 2016 et le 31 décembre 2020, le nombre de véhicules électriques et hybrides rechargeables en circulation a été quasiment multiplié par trois (109. 557 à 312.794). Les ventes de voitures hybrides rechargeables se sont élevées à 74.200 unités en 2020 contre 18.700 en 2019. 

Leur part de marché a ainsi plus que quadruplé, passant de 0,9 % en 2019 à 4,5 % en 2020. La plateforme de recharge de voitures électriques Virta a mené une grande enquête pan-européenne en janvier 2022 pour connaître les intentions d'achat des automobilistes français, allemands, suédois et britanniques.  

Le nombre d'immatriculations par an en forte augmentation

40% des Français interrogés ont déclaré qu’ils voulaient investir dans un véhicule hybride rechargeable (26 %) ou hybride (14%) dans les 24 prochains mois. "Je serai avec Carlos Tavares de Stellantis au Mondial de l'auto pour y faire ensemble des annonces très importantes concernant la localisation de modèles électriques ou hydrogène en France, dans nos territoires. C'est comme cela que nous atteindrons notre objectif de 1 million de voitures électriques à l'horizon 2027 et que nous assurerons du travail à des milliers de salariés pour des années", a déclaré Emmanuel Macron dans un entretien accordé au média Les Échos. De plus en plus de véhicules électriques ont été immatriculés en France au fil des dernières années. 

Alors que le nombre d’immatriculations en 2018 a été de 31.059 et représentait 1,4% du marché de l’automobile, on a compté 162.106 immatriculations (9,8% du marché de l’automobile) à la fin de l’année 2021. Un record qui devrait être largement dépassé à la fin de l’année, puisqu’il a été enregistré 140.965 immatriculations de véhicules électriques (12,7% du marché de l’automobile) depuis le 1er janvier 2022 contre 106.945 entre le mois de janvier 2021 et le mois de septembre de la même année. 

La Peugeot e-208, le modèle le plus prisé par les consommateurs

Pour l’instant, 69 modèles de véhicules électriques rechargeables sont disponibles en France selon Auto-Moto. De nombreux constructeurs automobiles se sont lancés dans la production de voitures électriques. On peut retrouver sur le marché Audi, Tesla, Kia, Citroën, Mercedes, Porsche, Renault, Peugeot, Honda, Volkswagen, Skoda, BMW, Ford et Lexus. Au 1er septembre 2022, c’est la Peugeot e-208 (11 980 exemplaires vendus) qui était la voiture la plus vendue devant la Fiat 500e (11185) et la Dacia Spring (10852). La Renault Zoé (9516) et la Renault Twingo E-Tech complètent le Top 5.

Le prêt à taux zéro pour inciter à l'acquisition d'un véhicule

En parallèle des malus écologiques attribués aux véhicules dépassant un certain niveau d’émission de CO2 en g/km, le gouvernement a déclaré qu’il voulait favoriser l’achat de véhicules peu polluants via des aides financières. Le "bonus écologique" va désormais être porté de 6.000 à 7.000 euros pour la moitié des ménages achetant une voiture électrique. Rappelons que ce bonus n'est valable que pour les véhicules vendus moins de 47.000 euros.

Il y a aussi la prime à la conversion. Cette prime permet d’acheter un nouveau véhicule en échange d’un ancien véhicule. Une aide qui peut aller jusqu'à 3000 euros pour l'achat d'un véhicule thermique neuf ou d'occasion et jusqu'à 5 000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique rechargeable, dont l’autonomie en mode électrique est supérieure à 50 km, qu’il soit neuf ou d'occasion.

Une taxe existe sur les véhicules de société en fonction des émissions de CO2. Dans le cas des véhicules électriques rechargeables, l'exonération est complète et définitive, incitant fortement les entreprises à se tourner vers des véhicules peu polluants. Puis il y a le prêt à taux zéro pour les particuliers et les entreprises situés dans une zone à faibles émissions permettant d'acheter à crédit un véhicule ne rejetant pas plus de 50g de CO2 par km, sans payer d'intérêts.

Le leasing de voitures électriques, mesure phare d’Emmanuel Macron

Depuis 2020, le gouvernement a mis en place de nombreuses mesures pour aider les Français qui souhaitent acquérir un véhicule électrique. Toutefois, malgré les aides mises en place, cela reste toujours très onéreux. Lors de la dernière campagne présidentielle, Emmanuel Macron, candidat à sa réélection, avait promis la mise en place d’un dispositif de leasing permettant aux foyers français d’acheter une voiture électrique à 100 euros par mois. "Nous sommes en train de travailler techniquement sur cette mesure à laquelle je tiens, et surtout d'en définir le calendrier, justement pour permettre de déployer le dispositif en parallèle de l'augmentation de la production en France. Des pré-commandes se feront à l'horizon du second semestre 2023, pour une livraison début 2024, ce qui correspond à la montée en charge de toute notre stratégie. C'est aussi cela la planification écologique : pour que ça marche, il faut une offre française et accompagner la demande", a rapporté Emmanuel Macron.

Lire aussi

Objectif de 100.000 bornes publiques au premier semestre 2023

Il y a actuellement, en France, une trop grande disparité du nombre de points de charge en France en fonction des régions. Pour pallier ces disparités, le gouvernement a décidé de mettre en place une série de mesures visant à promouvoir le déploiement du réseau d’infrastructures de recharge pour les véhicules électriques à travers la France. Par exemple, les particuliers peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt de 75% plafonné à 300 euros pour l’acquisition d’un point de recharge et son installation à domicile. "La France compte 1,1 million de bornes au total, le plus grand nombre à domicile et en entreprises, 70.000 bornes publiques ont été installées. Aujourd'hui, 3000 bornes de plus sont installées chaque mois. Nous serons à 100.000 bornes publiques sur cette partie-là à la fin du premier semestre 2023. Et à 400.000 en 2030. À partir de janvier 2023, nous allons aussi étendre le bouclier tarifaire aux bornes électriques, pour éviter des péripéties comme certains de nos voisins. Aujourd'hui, les prix restent raisonnables, nous allons nous assurer qu'ils le resteront", a rapporté le président de la République.


Julien MOREAU

Tout
TF1 Info