Rappel de conserves à base de canard pour risque de botulisme : fausse alerte à la suite d'une erreur

par F.Se
Publié le 13 février 2024 à 20h43, mis à jour le 14 février 2024 à 22h03

Source : Sujet TF1 Info

Le site gouvernemental Rappel Conso a émis mardi une alerte sur une série de produits à base de canard, tous produits dans la même entreprise du Puy-de-Dôme.
Le ministre de l'Agriculture prévient 24 heures plus tard qu'il s'agit en fait d'une erreur : les produits signalés ne présentent finalement pas de "risque botulique".
Il est cependant conseillé aux clients de ne plus consommer les produits concernés.

Une sauce tomate, une soupe, des terrines, des confits, des rillettes, un friton, du foie gras entier... Tous ces produits qui ont fait l'objet mardi d'une alerte publiée sur le site Rappel Conso ne présentent finalement pas de risque de botulisme. 

"Les autorités sanitaires ont procédé ce [mercredi] soir à la modification des fiches Rappel Conso des produits La ferme au délice royal, en raison d'une erreur dans le libellé 'risque botulisme'", explique le ministère à l'AFP, assurant qu'"aucune présence de la bactérie Clostridium botulinum ou de ses toxines n'ayant été mise en évidence dans les produits rappelés".

Les produits restent rappelés pour des "anomalies"

Tous ces articles ont deux points en commun : ils contiennent tous du canard, et ont tous été produits par la même entreprise du Puy-de-Dôme. L'ensemble des références signalées restent cependant bien rappelées, indique le ministère de l'Agriculture, en raison d'"anomalies d'étiquetage", de "défaut de fabrication, défaut d'étanchéité, ou anomalies de conditionnement". 

Ils sont distribués dans de nombreux points de vente, dont une trentaine d'Intermarché, dans les départements du Cantal, du Puy-de-Dôme, de la Corrèze, de l'Allier, de la Loire, de la Haute-Loire, et de la Creuse – sans oublier la vente en ligne. Le site gouvernemental en publie le détail exhaustif tenant compte des modifications pour chacun des 15 articles concernés. 

Le rappel de ces produits avait été initialement diffusé à l'initiative de l'entreprise elle-même, avant dont d'être modifié. Les lots concernés ont des dates limites de consommation comprises entre 2021 et 2026. Il est recommandé aux éventuels acheteurs ayant ces produits en leur possession de "ne plus consommer, ne plus utiliser le produit" et de "détruire le produit".


F.Se

Tout
TF1 Info