Selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), l’électroménager représente environ 44 % de la facture d’électricité.
La consommation électrique d’un appareil dépend de sa puissance et de sa fréquence d’utilisation.
Pour alléger sa facture, il vaut mieux limiter l’usage de certains équipements et adopter les bons réflexes.

Dans une maison, les radiateurs et le chauffe-eau sont très gourmands en énergie. Toutefois, certains électroménagers rivalisent en se montrant particulièrement énergivores. Pour éviter de se retrouver avec une note très salée, il est préférable d’éteindre les appareils en veille et de programmer les cycles en heures creuses. Suivre sa consommation d’électricité en temps réel s’avère aussi efficace pour réaliser des économies. À en croire une étude menée par le CNRS, cette surveillance permet de réduire sa facture jusqu’à 23 %. 

En haut du classement, les appareils ménagers pour le froid et le lavage

Parmi les appareils ménagers, ceux destinés au froid et au lavage sont les plus énergivores selon l’ADEME. Ils représentent 18,5 % de la facture d’électricité. La palme revient au réfrigérateur congélateur avec une consommation moyenne de 346 kWh par an (soit 71,35 € d’après le coût annuel au tarif réglementé en mai 2023). Seul, un congélateur consomme 308 kWh par an, soit 63,61 €. Dégivrer régulièrement reste indispensable pour ne pas faire grimper davantage la facture. 

Côté lavage, il vaut mieux bannir l’usage du sèche-linge au profit de l’étendoir. Sur la base de 183 cycles par an, cet équipement dépense en moyenne 301 kWh/an, soit 62,07 €. Lave-linge et lave-vaisselle, respectivement 101 kWh et 192 kWh au compteur, sont à utiliser pendant les heures creuses et sans cycles de lavage pour payer moins cher. 

Est-ce que le four et les plaques de cuisson consomment beaucoup d’énergie ?

Les appareils de cuisson ne sont pas en reste puisqu’ils représentent 7,8 % de la facture d’énergie. C’est moins que les équipements pour le froid et de lavage, mais il faut toutefois rester vigilant.  

Les plaques de cuisson vitrocéramique consomment 159 kWh par an en comptant 409 cycles annuels (soit 32,79 €). Éteindre la plaque un peu avant la fin de la cuisson permet d’économiser quelques euros. 

Un four électrique consomme 146 kWh par an (187 cycles), soit 30,11 €. Même si cela est tentant, on évite d’ouvrir la porte du four pendant la cuisson et on utilise plutôt le micro-ondes pour réchauffer les plats. 

Les appareils électriques les moins énergivores

Dans la cuisine, le micro-ondes et la hotte font partie des bons élèves avec une consommation respective de 39 kWh/an et 24 kWh/an.

Ceux qui utilisent un ordinateur portable peuvent se réjouir. Avec une consommation moyenne de 72 kWh par an sur la base de quatre heures par jour, il reste moins énergivore que la version fixe (environ 123 kWh/an).

Et en temps de canicule, rien de tel que le ventilateur, peu énergivore avec ses 5 kWh/an (soit 1 € sur la facture globale). La meilleure électricité reste toutefois celle que l’on ne consomme pas. 


Emilie CARTIER pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info