La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

Covid-19 : avec la 5e vague, le budget "masques" des Français va-t-il augmenter ?

F. Senneville
Publié le 24 novembre 2021 à 19h02
JT Perso

Source : JT 20h WE

LE RETOUR DU MASQUE - Effet indirect de la cinquième vague épidémique, qui a désormais atteint la France, le port du masque anti-Covid risque d'être renforcé par les nouvelles mesures gouvernementales, alors qu'il tendait à devenir secondaire. L'augmentation prévisible de la demande risque-t-elle de créer une nouvelle pénurie ou une hausse des prix ?

Mesure barrière primordiale, première protection contre le virus et qui permet de freiner sa propagation, le masque chirurgical va sans doute de nouveau occuper un rôle central dans nos existences. Avec la progression "fulgurante" de la cinquième vague épidémique, les autorités devraient étendre son usage, en le rendant à nouveau obligatoire en extérieur, et dans des lieux clos qui en étaient exempts. Si le souvenir des pénuries en 2020 est encore dans toutes les mémoires, la situation devrait être très différente cette fois. 

L'encadrement des prix du masque a pris fin en juin dernier. La mesure, mise en place au début de la pandémie alors que la France faisait face à une pénurie, et que les usines asiatiques ne pouvaient pas répondre à la demande mondiale, a finalement été abandonnée et la production, française comme étrangère, fonctionne désormais à plein régime. La problématique prend donc aujourd'hui une tournure très différente : les industriels français engagés dans cette nouvelle filière font désormais face à une offre chinoise, elle aussi de retour, sur les prix de laquelle ils peinent à s'aligner.

Les prix orientés à la baisse

Désormais, quel que soit le type de masque que l'on choisit, les prix sont orientés à la baisse. La plupart des marques de la grande distribution proposent des masques "trois plis", les désormais bien connus modèles bleus à l'extérieur et blancs à l'intérieur, pour moins de 5 euros la boîte de 50, soit moins de 10 centimes pièce. Le prix moyen des mêmes boîtes en septembre 2020 était de plus de 25 euros, comme le montre le tweet ci-dessous. L'offre d'entrée de gamme de la grande distribution représente donc un budget de 3 euros par personne et par mois, si on postule l'usage minimal d'un masque par jour. 

Il est cependant toujours possible de trouver plus cher, voire beaucoup plus cher. Les masques lavables par exemple : si leur prix de revient est modéré par la possibilité de les réutiliser, ils peuvent s'avérer beaucoup plus onéreux. Comme dans toute discipline, il y a même un masque "le plus cher du monde", celui-ci étant incrusté de diamants et valant 1,5 million de dollars. À un degré moindre, les masques existent en plusieurs couleurs, ou en plusieurs matières comme la soie, ou encore estampillés par de grandes marques : les contemporains de la pandémie que nous sommes se sont appropriés ce nouvel accessoire. On peut en changer selon les circonstances, ou les accorder à sa garde-robe, à moins de préférer le "masque trois-plis" pour son image fonctionnelle et égalitaire. 

Lire aussi

Le masque à motif original avait été l'un des cadeaux branchés du Noël 2020, à une époque où l'urgence était de "dédramatiser". L'hiver 2021 devrait nous voir à nouveaux masqués dans les rues pour nos achats de Noël, y compris en extérieur, en espérant une fois de plus que ce ne sera que temporaire. Et dans cette période, il y en aura pour tous les budgets. 


F. Senneville

Tout
TF1 Info