Énergie : une fin d'année sous le signe de la sobriété

La consommation énergétique (encore) en baisse en France

Aurélie Loek avec AFP
Publié le 23 novembre 2022 à 17h09
JT Perso

Source : Le JT

La consommation énergétique en France est à la baisse.
Selon RTE, la consommation d'électricité a observé un recul de 5,8% la semaine dernière par rapport à la moyenne des années précédentes (2014-2019).
La consommation de gaz, elle, a baissé en octobre, notamment du fait du temps clément.

Dans un contexte international de flambée des cours de l'énergie, la consommation de gaz et d'électricité en France comme en Europe est surveillée de près. Pour le moment, une tendance à la baisse est enregistrée. Pour autant, il est encore trop tôt pour déterminer si cela peut s'expliquer par les appels à la sobriété passés par le gouvernement.

Moins de gaz suite aux températures exceptionnelles

Concernant le gaz, selon SmartGRTgaz, le site où le gestionnaire du réseau de gaz partout en France - sauf dans le Sud-Ouest - publie ses données de consommation, celle-ci est en baisse en octobre et durant la première partie de novembre par rapport à la même période de 2021, que ce soit pour les particuliers ou pour les industriels, excluant toutefois la consommation des centrales qui fonctionnent au gaz. 

En octobre 2021, un peu moins de 30 GWh ont été consommés contre un peu plus de 19 GWh en 2022. Ces données étant très dépendantes de la météo, cette baisse s'explique surtout par les températures, inhabituellement élevées pour la saison, du mois d'octobre. Néanmoins, l'entreprise assure sensibiliser ses clients, informant notamment ceux qui ont une consommation 30% supérieur à la moyenne de la hausse des prix. Avec les données corrigées des fluctuations du climat, GRDF observe une baisse globale de moins de 5% dans la consommation entre janvier et fin octobre 2022.

Une tendance à la baisse niveau électricité

Côté électricité, la tendance à la baisse se maintient en France, avec un recul de 5,8% la semaine dernière par rapport à la moyenne des années précédentes (2014-2019), selon des données publiées mardi 22 novembre par RTE. Cette diminution est légèrement plus forte que la semaine précédente où la consommation d'électricité était en recul de 5,4% sur une semaine, ce qui permet à la baisse sur les 4 dernières semaines de se maintenir à - 6,5% de moyenne par rapport à la période 2014-2019.

Selon le gestionnaire du réseau de transport d'électricité français, la baisse "est largement concentrée dans le secteur industriel, dans un contexte de hausse des prix de l’énergie", semblant souligner que les appels à la sobriété passés par le gouvernement à travers la présentation d'un plan sur le sujet, le 6 octobre dernier, ont été en partie entendus. Ces données sont effectivement "alignées sur les températures normales pour la période" et sont indépendantes des valeurs exceptionnellement douces relevées dans l'Hexagone aux mois d'octobre et de novembre.

Lire aussi

Pour autant, le gestionnaire du réseau a prévenu que "l'effet baissier" enregistré pourrait se réduire "au cours des prochaines semaines s’il est majoritairement observé dans des secteurs pas ou peu thermosensibles, comme l’industrie". Si l'entreprise s'est dite confiante vendredi sur le fait que le réseau tiendrait pour la fin de l'année, elle a prévu des risques de tensions plus élevés en janvier, en raison du redémarrage plus lent que prévu de réacteurs nucléaires d'EDF.


Aurélie Loek avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info