Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Hausse de la consommation : quels secteurs en profitent le plus ?

TF1
Publié le 29 juin 2021 à 11h17, mis à jour le 3 août 2021 à 15h08
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

ARGENT - Dans l'Hexagone, les achats par carte bancaire ont bondi de 16% pendant les premières semaines de juin par rapport à la même période de référence en 2019. Preuve que les Français ont une furieuse envie de consommer.

Après quatre semaines de confinement, marquées par la fermeture des commerces "non-essentiels" et des centres commerciaux, les Français se sont précipités dans les magasins, comme en témoignent les chiffres du groupement des cartes bancaires. Le 19 mai, jour de la réouverture des magasins, le groupement des cartes bancaires (GIE CB) a remarqué un rebond spectaculaire des dépenses comparé à la même période en 2019, avant la crise sanitaire. C'est ce qu'on appelle le déconfinement des portefeuilles.

Certains secteurs ont davantage profité que d'autres de cette frénésie d'achats. Sur le seul premier jour de réouverture, les Français ont été friands d'articles de sport, avec un bond de +48% par rapport à 2019. Les vacances approchant, certains acheteurs, sollicités dans notre reportage en tête d'article, se préparent pour l'été. La deuxième plus forte hausse concerne l'informatique et les produits électroménagers, soit une hausse de +30% par rapport à il y a deux ans, et l'ordinateur portable reste le produit star : "Après le confinement, on reste sur des produits-phares telle que la micro-informatique, les ordinateurs, les imprimantes, les écrans de téléviseurs, les enceintes d’extérieur", assure Stéphane Bonnefoy, responsable chez Boulanger, interrogé dans notre reportage.

Les Français n'ont jamais autant épargné

Même engouement du côté du bricolage. On observe une hausse de +30% par rapport à juin 2019 alors que, paradoxe, les magasins étaient restés ouverts pendant le confinement. Depuis, les terrasses des cafés et restaurants sont prises d'assaut par les jeunes, les premiers à plus dépenser. "Ce sont ceux qui sortent le plus", confirme Pascale Hebel, économiste, dans notre sujet. "Dans les transactions bancaires, on a une vraie hausse de +23% sur les bars, les restaurants, les sorties."

Depuis un an, les Français n'ont jamais tant épargné : d'après la Banque de France, la crise a provoqué un surplus de 142 milliards d'euros entre la fin du premier trimestre de 2020 et celle du premier trimestre de 2021. Une manne financière que les Français pourraient réinjecter dans les commerces français, pour relancer la croissance. C'est en tout cas ce qu'espère Bercy. 


TF1

Tout
TF1 Info