Énergie : une fin d'année sous le signe de la sobriété

Électricité : vers une première alerte orange lundi sur EcoWatt ?

A.B.
Publié le 7 décembre 2022 à 8h23
JT Perso

Source : TF1 Info

La consommation en électricité des Français augmente alors que les températures baissent.
Les premiers pics sont attendus dans les prochains jours.
Une alerte Ecowatt orange pourrait même être déclenchée lundi.

Les températures baissent et la consommation électrique augmente en France. Alors que l'hiver s'installe progressivement sur le pays, la situation commence à se tendre pour le système énergétique. En effet, selon les prévisions de RTE, les premiers pics de consommation d'électricité pourraient survenir dans les prochains jours : un premier jeudi à 19h (76,7 gigawatts) et un second lundi prochain à midi (80 GW) avant que la consommation ne redescende légèrement, tout en restant à un niveau élevé mardi (78,3 GW). Les experts du gestionnaire annoncent toutefois que ces prévisions sont encore susceptibles d’évoluer et aucune coupure n'est prévue pour le moment.

Premier test

Reste que, selon un expert interrogé par Le Figaro, les prochains jours devraient faire office de premier véritable test pour la solidité du système électrique français. "S'il continue de faire vraiment froid, on pourrait avoir une première alerte orange Ecowatt dès lundi", prévient Nicolas Golberg, consultant dans le secteur de l'énergie.

L'alerte orange est le deuxième niveau du système d'Ecowatt, véritable météo de l'énergie. Elle indique que le système est tendu et que des gestes d'économies d'énergie sont les bienvenus. Les autres niveaux sont le vert - lorsque tout va bien - et le rouge, qui prévient que le système électrique est très tendu et que le recours aux écogestes est indispensable sous peine de délestages. Le signal rouge n'est toutefois pas synonyme de coupures automatiques.

La première, mais pas la dernière

Si Ecowatt déclenchait son signal orange lundi, ce serait le premier depuis le 4 avril dernier. RTE avait alors appelé les Français à faire des efforts entre 6h et 12h ce qui avait permis d'économiser "800 mégawatts (MW) à la pointe de la consommation", soit l'équivalent de "quasiment la puissance d'un réacteur nucléaire" a souligné l'opérateur. À l'époque, l'outil était toutefois bien moins connu qu'aujourd'hui. 

Par ailleurs, cette alerte ne devrait pas être la dernière, alors que les premières prévisions météo pour le début de semaine prochaine estiment que le temps froid pourrait se maintenir. Un contexte qui ne permet pas aux énergies renouvelables de compenser le manque de production nucléaire, alors que le redémarrage des réacteurs a pris du retard. "Il fait froid, gris et il y a peu de vent, donc l'éolien et le solaire sont faibles", prévient Nicolas Golberg qui pointe également des "réacteur nucléaire à l'arrêt" qui "ont tardé à redémarrer. Ils produisent en ce moment 37 GW, ce qui n'est pas terrible". 

Lire aussi

Le pic de froid sur l'Hexagone pourrait survenir ce week-end. À compter de jeudi et jusqu'au lundi 12 décembre, RTE et les autorités auront le nez plongé dans la consommation électrique des Français pour évaluer les efforts qu'ils sont prêts à consentir, alors que le réseau devrait passer son premier vrai test et donner le ton pour l'hiver à venir.


A.B.

Tout
TF1 Info